Tendances environnementales en 2018


Nous avons demandé à nos abonnés sur les réseaux sociaux et aux membres de la communauté de chercheurs d’ECO Canada de nous faire part de leurs prédictions quant aux tendances environnementales qui nous attendent en 2018.

Mais avant de parler de la nouvelle année, faisons le bilan de l’année 2017.

Les technologies de stockage de l’énergie en 2017environmental trends 2018

En septembre, le World Economic Forum publiait un article selon lequel l’avenir fonctionnera à piles.

La Chine, l’Angleterre, la France, l’Inde et la Norvège ont annoncé leur intention d’éliminer les véhicules carburant au diésel pour se concentrer sur la production de voitures électriques. Parallèlement, l’essor de l’énergie solaire et d’autres types d’énergies renouvelables ne saurait se poursuivre sans des technologies efficaces de stockage de l’énergie ; ainsi, d’après les prédictions, la production de piles au lithium-ion passera de 30 GWh à 200 GWh par an d’ici les quelques prochaines années.

Ces piles sont utilisées dans des dispositifs à usage médical, les téléphones cellulaires, les ordinateurs et les drones, ainsi que dans les voitures hybrides et électriques. Cependant, comme il est indiqué dans l’article, on ignore si les matières premières existent en quantité suffisante pour appuyer ces technologies de stockage de l’énergie et si leur exploitation favorise le développement durable.

Il convient aussi de se demander à quel point les voitures électriques sont réellement « vertes ». Selon le World Economic Forum, l’empreinte carbone de ces véhicules est énorme au début de leur cycle de vie.

Ce sujet continue de faire l’objet de discussions et d’analyses en 2018, puisque les nouvelles technologies et le développement durable sont devenus une nécessité.

Le plus grand défi environnemental de 2018

Les membres de notre communauté citent le changement climatique comme l’un des plus grands défis à relever.

Cette année, des scientifiques en provenance de 184 pays ont publié une lettre qui se veut un deuxième « avertissement à l’humanité », et dans laquelle ils soulignent qu’il sera bientôt trop tard pour renverser le cours des choses.

La première lettre date de 1992.

L’humanité et les écosystèmes ressentent les effets des phénomènes climatiques extrêmes et de la hausse du niveau de la mer ; toutefois, nos membres citent également l’exil de réfugiés climatiques parmi les tendances que nous observerons.

Selon le périodique The Guardian, les experts prédisent déjà le déplacement possible de millions de gens forcés de quitter leur domicile en raison des changements climatiques au cours des prochaines dix années. Sur une note positive, le nouveau gouvernement de la Nouvelle-Zélande prévoit créer des visas spécialement pour les réfugiés climatiques.

Les autres défis qu’ont mentionnés les membres de notre communauté sont les suivants :

Politique adaptée aux enjeux environnementaux de 2018

Quel genre de changement le Canada devra-t-il apporter pour répondre aux besoins environnementaux ? Deux suggestions précises ont été présentées.

L’année 2018 comporte bon nombre d’événements majeurs et d’échéances importantes. Pour rester au courant de la situation, découvrez ce qui s’est passé lors de la conférence Cop23 des Nations Unies sur les changements climatiques et informez-vous sur ce qui s’en vient.

Qu’ajouteriez-vous à cette liste de défis et de changements de politiques ?

Comments

No comments yet

The comments are closed.