Ingénieur de site d’enfouissement


Les ingénieurs de site d'enfouissement sont des ingénieurs spécialisés qui travaillent sur des projets visant à planifier, à concevoir et à aménager des sites d'enfouissement. En plus de concevoir l'infrastructure des sites, ils peuvent également participer à leur gestion quotidienne, notamment en se chargeant de la gestion et du recyclage des produits de lixiviation et des gaz provenant des déchets et en s'occupant des plaintes du public. Ils peuvent aussi participer à des projets de réfection ou d'agrandissement de sites déjà en fonction ou procéder à la fermeture de sites qui sont pleins. Les ingénieurs de site d'enfouissement interagissent aussi avec les nombreuses parties intéressées engagées dans les projets de décharge comme les organismes de réglementation, le public, les entreprises, les résidents qui vivent à proximité et les employés de la ville.

Aperçu

Imaginez-vous coiffé d'un casque de sécurité blanc clair, penché au-dessus de détritus, entouré de goélands qui survolent les immondices et de bulldozers qui déplacent ces rebuts derrière vous. Vous êtes un ingénieur de site d'enfouissement et vous parlez à un employé du service de collecte des ordures de la ville au sujet du nouveau projet pour trouver une solution au manque d'espace d'enfouissement des ordures ménagères qui ne cessent de croître. La ville n'est pas intéressée à construire un autre dépotoir, qui ne serait qu'un autre trou à ciel ouvert. Elle s'attend plutôt à ce que vous conceviez un site d'enfouissement. Il vous incombera de concevoir, à cet endroit, une installation d'enfouissement de déchets qui peut être isolée de l'air, du sol et des eaux souterraines environnants, protégeant ainsi l'environnement tout en assurant l'enfouissement des déchets publics pour des années à venir.

En tant qu'ingénieur de site d'enfouissement, vous devez tenir compte d'un certain nombre d'aspects lorsque vous concevez votre installation. Vous êtes engagé dans ce projet depuis plus d'un an et vous travaillez avec des hydrogéologues, des urbanistes, des biologistes et d'autres scientifiques et ingénieurs qui procèdent à une évaluation environnementale du site proposé. Une fois le site choisi et les autorisations nécessaires obtenues, votre équipe et vous choisissez quel type de membrane d'étanchéité utiliser pour empêcher les déchets d'entrer en contact avec le sol et prévenir les produits de lixiviation, c'est-à-dire les liquides venant en contact avec les ordures, de s'infiltrer dans les eaux souterraines. Dans ce cas, vous utiliserez une membrane d'étanchéité double; une membrane sera composée d'argile compactée tandis que l'autre consistera en un géosynthétique de similiplastique. Vous aménagerez, au-dessus des membranes d'étanchéité, un système de collecte des produits de lixiviation qui, en drainant et en pompant hors du site ces produits aux fins de traitement, réduira au minimum la quantité d'eau de lessivage contenue dans les déchets. Ensuite, vous concevrez un système de drainage pour les eaux de pluie afin d'empêcher la pluie et l'humidité de pénétrer dans le site d'enfouissement pour ainsi réduire la quantité de produit de lixiviation. Le dispositif de drainage pour les eaux de pluie consistera en un système de fossés qui recueillera l'eau et l'acheminera hors du site. Vous devrez aussi décider si vous récupérerez les gaz d'enfouissement provenant de la décomposition des ordures. Le site d'enfouissement produira du dioxyde de carbone et du méthane, tous deux des gaz à effet de serre. Comme le méthane est également un explosif, des mesures de protection doivent alors être prises afin de réduire au minimum les risques d'explosion et de feu. Vous pourriez soit construire une torchère pour brûler le méthane ou vous en servir pour alimenter la ville en énergie. Finalement, vous devez également tenir compte des questions touchant la santé publique et des contraintes opérationnelles de votre projet tels que le bruit, les odeurs, les déchets sauvages, la circulation routière et l'impact visuel. Il s'agit d'un processus complexe, mais votre conception permettra d'aménager un site d'enfouissement sécuritaire et efficace en vue de stocker les déchets de la ville.

Fonctions

Les fonctions types varient beaucoup d'un emploi à l'autre, mais la liste qui suit donne un exemple des fonctions qu'un ingénieur de site d'enfouissement est susceptible de remplir :

  • Évaluer les cadres géologique et hydrogéologique pour la construction éventuelle d'installations.
  • Déterminer les matériaux de construction à utiliser et établir les spécifications relatives à la sécurité, au confinement, à la collecte et à l'élimination.
  • Évaluer le coût des projets.
  • Évaluer les risques liés aux différents sites et conceptions.
  • Préparer des rapports et faire des présentations aux parties intéressées.
  • Rédiger des appels d'offres, évaluer les offres et choisir des entrepreneurs.
  • Superviser sur place les employés et leur fournir des instructions.
  • Communiquer avec les clients et entretenir des rapports avec les entrepreneurs, les personnes vivant à proximité du site d'enfouissement et le public.
  • Se renseigner sur les règlements et les normes régissant la construction, l'exploitation, l'entretien, la surveillance, la fermeture et le réaménagement des sites d'enfouissement.

Conditions de travail

Les ingénieurs de site d'enfouissement travaillent dans divers endroits, dont les suivants :

Au bureau :

  • accomplir des tâches administratives, analyser des données et préparer des rapports
  • ébaucher des plans et des modèles
  • communiquer par téléphone et dans le cadre de réunions avec les clients, les parties intéressées, les exploitants de site d'enfouissement et les services gouvernementaux; présenter aux clients les résultats d'évaluation et les concepts
  • faire des présentations au public et aux organismes évaluateurs
  • effectuer des recherches sur les nouvelles technologies et les nouveaux progrès en matière de construction de sites d'enfouissement; consulter d'autres ingénieurs et professionnels

Sur le terrain :

  • visiter et inspecter les sites pendant la construction et l'exploitation du site, prélever des échantillons et évaluer les données relatives à la qualité du sol et de l'eau et aux gaz produits sur le site
  • communiquer avec les opérateurs et les techniciens
  • assurer la conformité aux règlements
  • évaluer l'efficacité des programmes de surveillance

Lieux de travail

Il existe un certain nombre d'endroits où les ingénieurs de site d'enfouissement peuvent trouver un emploi. Parmi eux, on compte les suivants :

  • sociétés de consultation en génie et en environnement
  • services gouvernementaux fédéraux, provinciaux, territoriaux et municipaux
  • collèges, universités et instituts de recherche
  • entreprises de gestion de déchets

Formation et exigences

Si vous êtes actuellement à l'école secondaire et que vous envisagez une carrière en tant que ingénieur de site d'enfouissement, vous devez avoir d'excellents résultats dans les domaines suivants ou une prédilection pour ces derniers :

  • Mathématiques
  • Physique
  • Chimie
  • Calcul
  • Anglais/Français
  • Biologie

Dans la majorité des cas, l'exigence minimale requise afin de travailler comme ingénieur de site d'enfouissement est un diplôme universitaire de premier cycle.

Si vous êtes étudiant au niveau postsecondaire et que vous envisagez une carrière en tant que ingénieur de site d'enfouissement, les programmes suivants conviennent particulièrement à la carrière à laquelle vous vous destinez :

  • Génie civil
  • Génie environnemental
  • Génie géologique

Pour travailler en tant qu'ingénieur de site d'enfouissement, les praticiens doivent être membres à titre d'ingénieur professionnel de leur association provinciale. Les exigences concernant le statut professionnel varient selon les provinces.

Modèle

James Hollingsworth

James Hollingsworth était un jeune ingénieur mécanique à la recherche d'un emploi lorsqu'un ami lui a parlé d'une ouverture de poste au sein d'une entreprise de gestion des déchets solides. « L'entreprise cherchait un ingénieur qui connaissait très bien le logiciel AutoCAD, car elle voulait faire de lui un concepteur. À l'époque, l'idée de travailler dans le domaine des déchets solides me plaisait puisque tout le monde se débarrasse de ses déchets », se rappelle-t-il.

Aujourd'hui, James travaille comme ingénieur en déchets solides pour le compte d'une société d'experts-conseils située en Ontario. James passe tout près de 95 % de son temps à son bureau à dessiner des croquis de sites d'enfouissement, à élaborer de nouveaux projets d'entreprise ou à fournir des conseils à d'autres ingénieurs. « Cet emploi me permet de toucher à différents problèmes et tâches reliés à la gestion des déchets solides. Une autre facette de son emploi consiste à conseiller les clients et à travailler avec eux. « J'aime le fait de pouvoir interagir avec des personnes qui œuvrent dans le domaine de la gestion des déchets solides, qu'il s'agisse d'employés municipaux ou de professionnels provenant de d'autres industries. »

Le travail de James est davantage une activité proactive que réactive, ce qui signifie qu'il s'investit personnellement dans la surveillance des sites d'enfouissement ruraux et urbains. « Si nous détectons un problème pendant la vérification d'un site et que nous continuons dans la même voie, nous savons pertinemment que nous allons nous retrouver avec un joli problème dans quelques années. » Il ajoute qu'il lui incombe de porter les problèmes à l'attention des élus municipaux. « Je leur propose des solutions et leur dis qu'il vaut mieux dépenser de l'argent maintenant que d'avoir à dépenser une fortune en frais de nettoyage plus tard. »

Il arrive que James ait à faire preuve de créativité dans l'élaboration des solutions qu'il propose aux résidants furieux d'avoir à vivre à proximité d'un site d'enfouissement. Le grand nombre de sites d'enfouissement en voie de construction dans les régions rurales fait en sorte que la population s'inquiète des risques de contamination de l'eau de puits. « Nous tentons de les initier à la science qui sous-tend la construction et l'exploitation d'un site d'enfouissement. Parfois, il suffit de leur dire que nous allons venir vérifier la qualité de leur eau à chaque année. »

James fait remarquer que ce dont les gens n'ont pas conscience, c'est le fait que les nouveaux sites d'enfouissement constituent un moyen plus sûr et plus écologique d'évacuer les déchets. « Nous tentons de minimiser les impacts sur l'environnement en disposant les déchets dans des sites d'enfouissement conçus à cet effet plutôt que de les entasser dans une quelconque décharge. »