Ingénieur des Procédés de Fabrication


Les ingénieurs des procédés de fabrication conçoivent, modifient et dépannent les équipements utilisés pour les processus de fabrication et de traitement des produits chimiques. Ils travaillent à des projets de conception de nouvelles unités de traitement ou de mise à niveau d'anciennes installations pour des clients industriels comme les raffineries de pétrole ou les usines de fabrication de produits chimiques. Ils sont souvent responsables de projets de conception ou de modification visant à accroître l'efficacité du matériel ou à respecter des contraintes en matière d'émissions. Les ingénieurs des procédés de fabrication jouent un rôle clé dans la conception de solutions de rechange afin de produire et de fabriquer des unités visant à réduire les répercussions des activités des industries sur l'environnement.

Aperçu

Imaginez que vous roulez près d'une énorme raffinerie de pétrole dotée de six grosses colonnes de distillation et de plusieurs réservoirs de stockage immenses contenant plus d'un demi?million de barils de pétrole. Vous êtes ingénieur des procédés de fabrication et vous connaissez cette raffinerie comme le fond de votre poche. Il y a deux ans, votre société d'ingénierie et de consultation a décroché un contrat de plusieurs millions de dollars afin de moderniser la raffinerie en vue de respecter les nouvelles lois fédérales. Ces lois visent à réduire les émissions de soufre en diminuant sa concentration dans le carburant diesel vendu aux conducteurs. Les services de votre équipe d'ingénieurs des procédés de fabrication et vous ont été retenus pour concevoir une nouvelle unité de traitement qui diminuera la concentration de soufre dans le carburant diesel que produit la raffinerie.

En tant qu'ingénieur des procédés de fabrication, vous connaissez à fond les composantes chimiques, mécaniques et thermodynamiques qui entrent dans la construction de grosses raffineries comme celle-ci. Mais la création de cette unité de traitement ne sera pas de tout repos. Vous élaborez d'abord un schéma exposant ce qui doit se produire à chaque étape du processus pour l'extraction de l'excédent de soufre du carburant diesel. En vous fondant sur ce schéma, vous faites un tracé conceptuel de l'unité, en détaillant notamment tout dispositif qui sera utilisé, par exemple les pompes, les compresseurs et les réacteurs. Un technicien en dessin technique informatisé utilisera ce tracé conceptuel pour produire une image tridimensionnelle qui vous servira à évaluer l'unité et à déterminer tout ce qui pourrait nuire à son bon fonctionnement. Vous créez ensuite une simulation par ordinateur de l'unité et y ajoutez les conditions du procédé de traitement, par exemple la température, la pression et la vitesse d'écoulement. Ce modèle informatique vous servira à effectuer des simulations, à vérifier les mesures et à établir si la réaction chimique de désulfuration se produira dans les conditions que vous avez précisées. Après la vérification par ordinateur des calculs, vous présentez l'unité aux ingénieurs en mécanique, qui concevront les systèmes thermiques, et aux ingénieurs électriciens, qui concevront les systèmes d'instrumentation et de contrôle. Une fois que tout l'équipement connexe est en place, vous pouvez commencer à construire la nouvelle unité de désulfuration de la raffinerie.

Fonctions

Les fonctions types varient beaucoup d'un emploi à l'autre, mais la liste qui suit donne un exemple des fonctions qu'un ingénieur des procédés de fabrication est susceptible de remplir :

  • Dépanner le matériel de fabrication et le matériel connexe et recommander des solutions.
  • Évaluer les propositions de conception et leur mise en œuvre.
  • Concevoir des programmes analytiques visant à surveiller et à appuyer les activités.
  • Participer à l'établissement des budgets pour les dépenses de construction, et de fonctionnement et les dépenses en capital.
  • Tenir à jour la documentation sur les processus.
  • Compiler et évaluer des données de tests afin d'établir des paramètres et des variables convenant aux processus et aux spécifications techniques des matériaux.
  • Élaborer des plans conceptuels, établir la portée et les échéanciers de projets et déterminer les données d'ingénierie requises.
  • Créer des études de faisabilité et évaluer les conceptions et les procédures techniques.

Conditions de travail

Les ingénieurs des procédés de fabrication travaillent dans divers endroits, dont les suivants :

Au bureau :

  • accomplir des tâches administratives, analyser des données et préparer des rapports
  • ébaucher des plans et des modèles
  • préparer et gérer des contrats de construction
  • communiquer par téléphone et lors de réunions avec les clients, les parties intéressées et les services gouvernementaux, présenter aux clients les résultats d'évaluation et les concepts
  • effectuer des recherches sur les nouvelles technologies et les nouveaux progrès en matière de procédés de fabrication; consulter d'autres ingénieurs et professionnels

Sur le terrain :

  • visiter et inspecter les sites en cours de construction et en exploitation
  • examiner des installations
  • superviser le fonctionnement de systèmes pilotes
  • assurer la conformité aux règlements
  • aider à optimiser les procédés

Lieux de travail

Il existe un certain nombre d'endroits où les ingénieurs des procédés de fabrication peuvent trouver un emploi. Parmi eux, on compte les suivants :

  • sociétés de consultation en génie et en environnement
  • services gouvernementaux fédéraux, provinciaux, territoriaux et municipaux
  • entreprises d'autres secteurs comme le secteur pétrolier et gazier, le secteur minier et les secteurs de la biotechnologie et de la fabrication
  • entrepreneurs industriels
  • collèges, universités et instituts de recherche

Formation et exigences

Si vous êtes actuellement à l'école secondaire et que vous envisagez une carrière en tant que ingénieur des procédés de fabrication, vous devez avoir d'excellents résultats dans les domaines suivants ou une prédilection pour ces derniers :

  • Mathématiques
  • Physique
  • Chimie
  • Calcul
  • Anglais/Français

Dans la majorité des cas, l'exigence minimale requise afin de travailler comme ingénieur des procédés de fabrication est un diplôme universitaire de premier cycle.

Si vous êtes étudiant au niveau postsecondaire et que vous envisagez une carrière en tant que ingénieur des procédés de fabrication, les programmes suivants conviennent particulièrement à la carrière à laquelle vous vous destinez :

  • Génie chimique
  • Génie mécanique
  • Génie environnemental
  • Génie civil

Pour travailler en tant qu'ingénieur des procédés de fabrication, les praticiens doivent être membres à titre d'ingénieur professionnel de leur association provinciale. Les exigences concernant le statut professionnel varient selon les provinces.

Modèle

Francois Tremblay

François Tremblay avait 12 ans lorsqu'il a entendu parler du métier d'ingénieur pour la première fois. C'est à partir de ce jour-là qu'il a commencé à écouter les récits de son voisin ingénieur chimique qui lui racontait comment se déroulaient ses journées à l'usine chimique de la région. « Je me rappelle avoir pensé que c'était sans doute le job le plus intéressant qu'il pouvait exister. » À cette époque, François venait tout juste de découvrir la chimie grâce à un nécessaire de chimie que ses parents lui avaient offert. « J'aimais faire de la fumée et changer la couleur des liquides. » Dix ans plus tard, François obtenait son baccalauréat en génie chimique de l'Université de Sherbrooke.

Aujourd'hui, François est un ingénieur des procédés de fabrication pour le compte de Fluor Canada, une société d'ingénieurs qui œuvrent à différents projets. François partage son temps entre le travail sur le terrain et le bureau, selon le stade du projet en cours. À l'heure actuelle, François occupe un poste de gestion dans le cadre du projet Diesel à faible teneur en soufre à la raffinerie Shell de Montréal. Le projet a pour but d'éliminer le soufre (un polluant) de l'essence diesel de façon à ce que la pétrolière se conforme à la nouvelle réglementation environnementale du gouvernement fédéral. Plus de 600 personnes travaillent à la fabrication de ce procédé.

Au cours de la phase de conception du projet, François a travaillé dans les bureaux de la société Fluor qui sont situés à Calgary. Ses activités quotidiennes consistaient à rencontrer les clients, à travailler avec une équipe de 10 ingénieurs chimiques, à esquisser les équipements requis et à travailler en étroite collaboration avec les dessinateurs. Il devait calculer les dimensions des tuyaux, la longueur des colonnes de distillation et les dimensions d'autres pièces d'équipement. Il a également contribué à l'élaboration de mécanismes de sécurité du processus chimique visant à prévenir les accidents potentiellement catastrophiques. « Notre responsabilité consistait à mettre au point un processus chimique qui soit aussi efficace et aussi sûr que possible, tant pour les employés de la raffinerie que pour l'environnement. »

En février 2005, la phase de conception du projet étant terminée, François a quitté les bureaux de la société à Calgary pour se retrouver à la raffinerie de la société Shell à Montréal afin d'entamer la phase de construction. Étant donné que son travail se déroule davantage sur le terrain, François peut consacrer plus de temps à la mise en place de ses structures. « Je suis ici pour veiller à ce que tout soit construit conformément aux plans de l'équipe de concepteurs. » Il arrive parfois que la construction pose problème ; François doit donc être sur place pour offrir des solutions. François travaillera à la construction des nouveaux équipements avec l'équipe d'ingénieurs-constructeurs jusqu'en février 2006.

François considère que les longues heures de travail constituent le principal inconvénient de son emploi. À l'heure actuelle, il travaille six jours par semaine à raison de 10 heures par jour. « Nous travaillons tous très fort pour faire coïncider la fin des travaux avec l'entrée en vigueur de la nouvelle réglementation du gouvernement fédéral relative au diesel à faible teneur en soufre. » Malgré tout, François voit déjà la lumière qui pointe au bout du tunnel. « Lorsque le projet sera terminé, je pourrai fièrement dire que j'ai contribué à sa construction afin de réduire les émissions polluantes et de protéger l'environnement. »