Technicien des Sciences Géologiques et Géophysiques


Les techniciens des sciences géologiques et géophysiques sont spécialisés dans la prise de mesures et l'interprétation de données préalables à l'exploration, à la production et à la gestion des ressources naturelles. Ils travaillent avec différents professionnels, dont des géologues, des géophysiciens et des ingénieurs, dans de nombreuses industries, par exemple celles du pétrole et du gaz, des mines et de la construction. Les techniciens des sciences géologiques et géophysiques contribuent à la remise en état de sites et participent à des opérations de dépollution.

Aperçu

Imaginez que vous êtes en train d'observer une inclinaison de terrain ayant une hauteur de vingt mètres et couverte de terre battue, de roches et de pins, qui se trouve sur le parcours de la route proposée reliant un nouveau centre de ski alpin et l'autoroute principale. Vous êtes un technicien des sciences géologiques et vous faites partie de l'équipe qui cartographiera les conditions et les dangers géologiques de cette zone. Avant de pouvoir construire cette route, les ingénieurs d'études devront connaître les caractéristiques géologiques dont ils doivent tenir compte dans leurs plans. Votre équipe et vous êtes responsable de fournir aux ingénieurs les mesures et les données de manière à ce que la route soit aussi sécuritaire et durable que possible.

En tant que technicien des sciences géologiques, votre spécialité est de mesurer et quantifier les conditions géologiques en prévision des travaux d'infrastructures, de l'exploration pétrolière et gazière et de l'exploitation minière. Pour ce projet, vous serez responsable de recueillir des données sur différentes caractéristiques qui influeront sur la conception de la nouvelle route. Par exemple, vous devrez mesurer la stabilité de la pente du terrain dans cette zone afin que les ingénieurs puissent savoir comment prévenir les glissements de terrain et l'érosion. Vous utiliserez des instruments spécialisés afin de mesurer les vibrations à différents endroits spécifiques le long de la route proposée afin d'estimer la stabilité du sol et de savoir s'il supportera le lourd équipement de construction et le trafic touristique. Vous allez aussi creuser des trous de forage et dresser des cartes des fissures et des autres zones de déformation du sol. Une fois l'emplacement de ces fissures connu, vous utiliserez un clinomètre pour mesurer et enregistrer les mouvements de terrain et les glissements près des fissures, car ce sont les endroits les plus vulnérables de la pente. En plus de toutes les données que vous allez enregistrer, vous allez aussi prendre part aux recherches et à l'étude des photos aériennes de ces zones pour évaluer la possibilité de glissements de terrain et d'avalanches. Tous ces renseignements seront analysés et interprétés par votre équipe et transmis aux ingénieurs d'études afin qu'ils puissent prendre des mesures contre les glissements de terrain, l'érosion et d'autres dangers géologiques.

Fonctions

Les fonctions types varient beaucoup d'un emploi à l'autre, mais la liste qui suit donne un exemple des fonctions qu'un technicien des sciences géologiques et géophysiques est susceptible de remplir :

  • Recueillir et analyser des échantillons, par exemple des échantillons de roche et de sol et des carottes.
  • Rassembler et interpréter des données géologiques à partir de photos aériennes, d'imagerie par satellite, de cartes en courbes de niveau et de coupes.
  • Traiter et interpréter des données géophysiques recueillies à l'aide d'instruments gravitationnels, magnétiques, électromagnétiques, sismiques et d'autres appareils de télédétection.
  • Utiliser et entretenir le matériel et les instruments de levé géophysique et de diagraphie.
  • Effectuer des levés géophysiques pour détecter des problèmes environnementaux, comme la présence de panaches de contamination et de déchets dangereux.
  • Tenir à jour des bases de données géologiques et géophysiques.
  • Analyser les carottes prélevées sur les sites.
  • Interpréter des cartes hydrogéologiques, des rapports et des études.

Conditions de travail

Les techniciens des sciences géologiques et géophysiques travaillent dans divers endroits, dont les suivants :

Au bureau :
  • recueillir, saisir et analyser des données, y compris des données spatiales et sismiques
  • dresser des cartes
  • communiquer par téléphone et lors de réunions avec les clients, les collègues et les parties intéressées
  • rédiger des rapports
Sur le terrain :
  • effectuer des levés géophysiques
  • prélever des échantillons de roche, de sol et d'eau
  • superviser les activités de forage et de carottage
En laboratoire :
  • traiter et étudier des échantillons, des carottes et des coupes
  • examiner des lames minces pour en déterminer la teneur en minéraux

Lieux de travail

Il existe un certain nombre d'endroits où les techniciens des sciences géologiques et géophysiques peuvent trouver un emploi. Parmi eux, on compte les suivants :
 

  • Sociétés d'experts-conseils en génie, en environnement et en géophysique
  • Services gouvernementaux fédéraux, provinciaux, territoriaux et municipaux
  • Entreprises qui sont dans d'autres secteurs d'activités, comme le secteur pétrolier et gazier et les industries minières
  • Sociétés d'exploration et de sondage
  • Sociétés privées d'experts-conseils

Formation et exigences

Si vous êtes actuellement à l'école secondaire et que vous envisagez une carrière en tant que technicien des sciences géologiques et géophysiques, vous devez avoir d'excellents résultats dans les domaines suivants ou une prédilection pour ces derniers :

  • Chimie
  • Physique
  • Mathématiques
  • Géographie

Dans la majorité des cas, la qualification minimale requise afin de travailler en tant que technicien des sciences géologiques et géophysiques est un diplôme technique.

Si vous êtes étudiant au niveau postsecondaire et que vous envisagez une carrière en tant que technicien des sciences géologiques et géophysiques, les programmes suivants conviennent particulièrement à la carrière à laquelle vous vous destinez :

  • Géologie
  • Sciences de la terre - environnement
  • Hydrogéologie
  • Géographie
  • Systèmes d'information géographique

Il n'est pas nécessaire d'être accrédité pour exercer la profession de technicien des sciences géologiques et géophysiques, bien que certains praticiens choisissent de devenir des techniciens accrédités par leur association provinciale.
 

Modèle

Gordon de Souza

Après avoir obtenu mon diplôme en dessin et conception technique, un bon ami m'a aidé à trouver mon premier emploi. C'était dans l'industrie pétrolière et j'étais dessinateur. Puisque ma formation n'avait pas spécifiquement porté sur ce secteur d'activité, j'ai dû apprendre plein de choses sur les dessins sismiques et les pipelines. Même si je ne pouvais pas me permettre d'être trop difficile à l'époque, tout s'est bien déroulé et j'ai toujours travaillé pour la même entreprise depuis, passant à un poste de supervision et aidant à faire la promotion de nos services auprès des clients.

Depuis douze ans que j'évolue dans cette industrie, j'ai pris bien des cours, notamment de géophysique, d'orientation et de sensibilisation au H2S, de premiers soins de l'Ambulance Saint-Jean ainsi que de formation sur les marchandises dangereuses au travail et sur les véhicules tout-terrains. Les connaissances pratiques acquises sur le terrain m'ont aidé au bureau en raison de la meilleure compréhension que j'avais ensuite de la situation. En outre, je suis plus à l'aise lorsqu'il me faut communiquer avec du personnel sur place et des représentants du gouvernement. C'est l'expérience qui nous enseigne, par exemple, que les méthodes d'exploitation varient en fonction des conditions du sol et du terrain. Elle nous permet également de mieux comprendre les procédés selon les conditions qui prévalent à la surface.

J'assiste, en qualité de membre, à des congrès et des déjeuners organisés par la Canadian Association of Geophysical Contractors ou la Canadian Society of Exploration Geophysicists. L'industrie pétrolière est active sur le plan social, ce qui est encore la meilleure façon de rencontrer beaucoup de monde. Par ailleurs, j'échange avec des collègues sur les sujets de l'heure et je demeure au fait de l'évolution technologique grâce aux fournisseurs ainsi qu'à mes contacts dans l'industrie. Il faut beaucoup lire afin de demeurer à l'affût des changements au niveau de la réglementation.

Les possibilités d'avancement et d'augmentations salariales sont belles dans ce domaine. Il est important d'avoir de l'expérience et bonne réputation, c'est certain, mais aussi de connaître les clients personnellement. Les nouveaux règlements que le gouvernement adoptera à l'avenir au sujet des travaux sismiques nécessiteront la production de cartes plus détaillées et l'utilisation de nouveaux logiciels ainsi qu'un recours accru à Internet. Les systèmes d'information géographique (SIG) en vue du catalogage et de l'analyse des données recueillies sur le terrain sont de plus en plus utilisés. D'ici quelques années, les technologues en géologie ou en géophysique auront l'occasion de se trouver des emplois ailleurs au Canada et même à l'étranger. Il est en outre possible de travailler dans différents secteurs de l'industrie pétrolière et d'être davantage présent au niveau des activités post-sismiques, notamment pour l'emplacement des puits, le parcours des pipelines ou les travaux de mise en valeur.

L'ancien propriétaire de la société m'a dit de « toujours faire preuve de franchise ». Il m'a conseillé de dire la vérité lorsque je ne connaissais pas la réponse à une question ou lorsque j'avais commis un écart. C'est un conseil que je m'empresserais de transmettre à quiconque souhaite entreprendre une carrière dans ce domaine. Les erreurs coûtent cher dans cette industrie, mais la franchise permet de demeurer crédible auprès de ses clients et collègues. Les sociétés pétrolières et gazières, au même titre que celles qui leur proposent certains services ou qui œuvrent dans l'industrie sismique, ont besoin de technologues comme moi.

Je travaille habituellement de 8 h à 17 h, du lundi au vendredi. Mes compétences informatiques et de cartographie sont celles auxquelles j'ai le plus souvent recours. Je travaille au centre-ville et chaque jour, je vérifie mes messages téléphoniques et mon courriel, j'établis un ordre prioritaire des tâches à accomplir, de parle travail avec des collègues et je remplis des fiches de temps afin de pouvoir facturer les clients. L'interaction avec des membres du personnel d'organisations gouvernementales est quotidienne et le développement durable des ressources fait aussi partie de mes préoccupations journalières. Ces activités mènent éventuellement à l'exécution de tout le travail préparatoire requis dans le cadre d'un programme de levés sismiques.

Un puits qui produit est toujours le signe d'un travail bien fait. J'éprouve aussi un sentiment de fierté lorsque les activités sismiques sont conformes à la réglementation et ont une incidence minimale sur l'environnement. Il existe maintenant des façons de mener des programmes de levés sismiques qui entraînent un nombre moins grand d'arbres coupés, souvent même qui éliminent un tel besoin. Grâce aux progrès de la technologie informatique, les activités quotidiennes exigent en outre une moins grande quantité de papier. Qui plus est, Internet permet une diffusion plus rapide de l'information.