Technicien(ne) ou Technologue en Géomatique


La géomatique est la science qui consiste à mesurer, à interpréter, à visualiser et à analyser l'information spatiale, souvent au moyen de maquettes et de cartes à trois dimensions. Les techniciens et technologues en géomatique déterminent les emplacements et les positions exacts des systèmes naturels et d'origine humaine en recueillant des données provenant de cartes, de levés, de télédétection et de bases de données du SIG. Les techniciens et technologues en géomatique travaillent avec des logiciels évolués pour modéliser et analyser les caractéristiques visibles de la surface, ainsi que ce qui est caché sous la terre et sous l'eau.

Aperçu

Imaginez que vous observez Vancouver pendant un important tremblement de terre : ses régions côtières disparaissent sous l'eau, les voies de secours sont coupées, des incendies alimentés par le gaz naturel font rage et des bâtiments s'écroulent dans chaque rue. Vous êtes toutefois en sécurité. Vous êtes technicien ou technologue en géomatique et vous vous trouvez en fait à des milliers de kilomètres, dans votre bureau de Toronto. Ce que vous observez est une simulation produite à l'aide d'une maquette de Vancouver, dont le but est de montrer la destruction causée par un tremblement de terre d'amplitude 8. Les urbanistes de Vancouver vous ont demandé de construire cette maquette, car ils réévaluent le transport et l'entreposage des matières dangereuses dans le cœur de la ville et se préoccupent des possibilités de déversement si un tremblement de terre frappait la côte ouest. Votre simulation d'un tremblement de terre fournira de précieux renseignements à ces urbanistes et leur permettra de prendre des décisions éclairées pour l'avenir de la ville.

Il s'agissait d'un projet énorme et, en tant que technicien ou technologue en géomatique, il vous a fallu plus d'un an pour construire cette maquette. Votre équipe et vous avez effectué une étude de vulnérabilité complète de la ville de Vancouver afin de rendre la simulation du tremblement de terre la plus réelle possible. Vous avez commencé par identifier les risques naturels comme les lignes de faille, les zones côtières basses, les pentes instables et les sols non consolidés. Vous avez tiré l'information spatiale de ces risques et l'avez entrée dans votre système SIG. Vous vous êtes ensuite penché sur les risques éventuels associés aux activités humaines, comme les barrages, les usines de fabrication de produits chimiques, les raffineries de pétrole et les bâtiments en hauteur, en vue d'ajouter une autre dimension à votre carte de vulnérabilité. Vous avez utilisé un GPS pour recueillir des renseignements sur les importants réseaux de transport, y compris les parcours des trains de marchandises et de voyageurs, les routes servant au transport des matières dangereuses et les intersections majeures dans toute la ville. Vous avez également ajouté des données spatiales pour les services publics souterrains, soit les conduites d'eau et de gaz naturel et les lignes téléphoniques et électriques. Vous avez combiné tous ces éléments pour produire votre maquette, qui montre à vos clients quelles seraient les régions de la ville les plus vulnérables si un important tremblement de terre frappait la côte ouest du Canada.

Fonctions

Les fonctions types varient beaucoup d'un emploi à l'autre, mais la liste qui suit donne un exemple des fonctions qu'un technicien et technologue en géomatique est susceptible de remplir :

  • Recueillir des données spatiales sur les bâtiments et d'autres structures, comme les ponts, les barrages, les tunnels, les raffineries et les immeubles.
  • Aider à élaborer des méthodes et des procédures pour effectuer des levés sur le terrain.
  • Relier les données spatiales aux diverses données tabulaires à des fins d'administration des terres.
  • Effectuer des calculs et faire la représentation de courbes de tracé en plan, de courbes de profil en long et de courbes spiralisées.
  • Procéder à des études détaillées sur des projets comme la construction d'autoroutes, de voies urbaines et de chemins de fer.
  • Produire des cartes thématiques et des sites Web.
  • Planifier et effectuer des levés directeurs à des fins de cartographie.
  • Créer et traiter des bases de données numériques en vue de compiler des renseignements géographiques dans des formats numériques et graphiques.

Conditions de travail

Les techniciens et technologues en géomatique travaillent dans divers endroits, dont les suivants :

Au bureau :

  • recueillir, saisir et analyser des données spatiales, y compris gérer et manipuler des bases de données;
  • produire des cartes, des maquettes et des sites Web;
  • examiner des cartes, des photos et des levés et saisir des données;
  • coordonner la logistique sur le terrain, y compris la préparation du matériel;
  • communiquer par téléphone et lors de réunions avec les clients, les parties intéressées etles collègues

Sur le terrain :

  • enregistrer et vérifier les données et les renseignements des cartes
  • effectuer des calculs et faire la représentation des emplacements de levé
  • coordonner la logistique sur le terrain

Lieux de travail

Il existe un certain nombre d'endroits où les techniciens et technologues en géomatique peuvent trouver un emploi. Parmi eux, on compte les suivants :

  • services gouvernementaux fédéraux, provinciaux, territoriaux et municipaux
  • sociétés d'arpentage et de cartographie par ordinateur;
  • services gouvernementaux fédéraux, provinciaux, territoriaux et municipaux
  • entreprises de services SIG ou géomatiques et de services sismiques;
  • entreprises d'autres secteurs, comme celui du pétrole et du gaz, du tourisme, de l'exploitation forestière et de l'exploitation minière.
  • sociétés privées d'experts-conseils

Formation et exigences

Si vous êtes actuellement à l'école secondaire et que vous envisagez une carrière en tant que technicien et technologue en géomatique, vous devez avoir d'excellents résultats dans les domaines suivants ou une prédilection pour ces derniers :

  • Mathématiques
  • Géographie
  • Informatique
  • Calcul
  • Physique

Dans la majorité des cas, la qualification minimale requise afin de travailler en tant que technicien et technologue en géomatique est un diplôme technique.

Si vous êtes étudiant au niveau postsecondaire et que vous envisagez une carrière en tant que technicien et technologue en géomatique, les programmes suivants conviennent particulièrement à la carrière à laquelle vous vous destinez :

  • Géomatique
  • Géographie
  • Systèmes d'information géographique
  • Informatique
  • Gestion des ressources naturelles

L'accréditation des les techniciens et technologues en géomatique n'est pas obligatoire.

Modèle

Sarah MacLaurin

« Mon travail me permet de mettre à profit mon esprit créatif », déclare Sarah MacLaurin, technicienne en géomatique. « Je dois produire de belles cartes lisibles, ce qui implique forcément beaucoup de créativité, et c'est ce qui me plaît. » Sarah s'était inscrite à un programme d'études environnementales dans l'intention de bifurquer vers le domaine des sciences de la terre. Ce n'est qu'après avoir suivi des cours de géographie et de télédétection qu'elle a fait son choix de carrière. « J'aime vraiment l'aspect pratique de la géomatique et, bien évidemment, le côté créatif! »

Aujourd'hui, Sarah travaille en tant que technicienne en géomatique pour la Ville de Yellowknife et travaille à l'élaboration de cartes multidimensionnelles. Elle décrit son travail comme étant celui de « créer des cartes à la volée » destinées à différents services municipaux. La nature dynamique de son travail lui procure beaucoup de plaisir. « Les tâches changent constamment et les journées ne se ressemblent pas du tout. » La plupart du temps, Sarah voit à l'élaboration de cartes sur papier qui serviront à l'application des règlements municipaux, au développement économique municipal et aux présentations sur l'aménagement urbain.

Récemment, une nouvelle composante s'est ajoutée à son travail, soit celle qu'elle surnomme le « système d'entreprise », un système en vertu duquel toute l'information géographique concernant la ville est accessible à l'ensemble de ses employés. « Je crée des outils géographiques qui feront en sorte qu'un travail sur le plan municipal qui, en temps normal, se réaliserait en plusieurs jours, ne prendra désormais que quelques minutes. »

La volonté de Sarah de rationaliser l'information géographique compilée par la municipalité vise avant tout à lui donner une plus grande marge de manœuvre pour accomplir d'autres tâches, notamment l'élaboration de cartes pour divers services municipaux, l'élaboration de méthodes et de procédures relatives aux vérifications sur le terrain et l'amélioration de la qualité des renseignements contenus sur les cartes actuelles. En tant que seule technicienne en géomatique de la ville, Sarah est habituellement débordée de travail. « Tout le monde adore mes cartes visuelles ainsi que le volet visuel des présentations et des rapports. »

L'un des défis que doit relever Sarah est celui de se maintenir à jour sur les nouvelles technologies de la géomatique. « Dans ce domaine, la courbe d'apprentissage est sans fin. » Selon elle, si on se repose sur ses lauriers ne serait-ce qu'un instant, il est très facile de prendre du retard. Parmi ses autres tâches, elle doit notamment rester en contact avec la communauté géomatique. « Je garde constamment l'œil ouvert sur les changements et me demande en quoi la nouvelle technologie convient à mon travail et en quoi elle peut m'être utile. »