--------------------

Agriculteur et éleveur

En qualité de agriculteur et éleveur, vous êtes un praticien de l'agriculture qui travaille pour une exploitation agricole ou un élevage, ou les deux, ou en est propriétaire. Vous dirigez les activités relatives à la reproduction, à l'alimentation et à la santé des animaux, en règle très générale des bovins, des porcs, des poulets et des dindons. Il vous incombe de surveiller étroitement les incidences de vos activités sur l'environnement, par exemple de ne pas rejeter de déchets animaux dans les cours d'eau. La production agricole aussi a besoin d'intendance environnementale, particulièrement lorsqu'il s'agit de conserver le sol et l'eau, et d'utiliser des produits chimiques, comme les fertilisants et les pesticides. Pour maintenir la viabilité des entreprises année après année, vous vous intéressez vivement à l'agriculture durable et aux bonnes pratiques environnementales.

Entry-Level Salary:
n/a
Senior-Level Salary:
n/a

En Bref

Imaginez-vous debout avant l'aube, alors que le ciel est encore noir. Vous avez déjà pris votre petit-déjeuner et vous quittez votre demeure pour aller travailler. Vous êtes agriculteur et éleveur et vos journées commencent toujours aussi tôt, quelle que soit l'époque de l'année. Vous montez à bord de votre camionnette et vous vous dirigez vers vos enclos pour donner du foin et du grain au bétail. Une fois les animaux nourris, vous allez vérifier l'état de vos champs. C'est le printemps et vous attendez impatiemment que les conditions vous permettent d'envoyer le bétail paître.

En tant qu'agriculteur et éleveur, plusieurs facteurs entrent en ligne de compte lorsque arrive le temps des semences. Vous devez d'abord décider quoi planter dans quel champ. Pour ce faire, il faut vérifier ce qui a été planté dans chaque champ dans les années précédentes, afin d'avoir une idée de l'état du sol. En effet, selon les cultures, différentes quantités de nutriments sont prélevées du sol. Vous pouvez également consulter les agronomes de votre région relativement aux variétés de cultures et aux conditions du sol. Une fois que vous avez une idée de ce que le sol peut produire, vous pouvez décider ce que vous y sèmerez. Il vous faut ensuite décider du moment des semences. Il s'agit d'une décision risquée, compte tenu de la courte saison de croissance au Canada. Vous ne voulez planter ni trop tôt ni trop tard. Vous suivez donc attentivement les prévisions météorologiques à chaque jour, afin de savoir quand le sol commence à se réchauffer et quand la gelée du sol diminue la nuit. Ce sont des données importantes, car si la température est trop froide, les graines ne germeront pas. Vous devez également vous assurer que la teneur en humidité du sol est adéquate. Les graines ne germeront pas non plus dans un sol trop humide ou trop sec. À cette époque de l'année, vous devez garder un œil sur toutes les conditions environnementales afin de prendre les bonnes décisions et de démarrer l'année du bon pied.

Fonctions


Les fonctions types varient beaucoup d’un emploi à l’autre, mais la liste qui suit donne un exemple des fonctions qu’un agriculteur et éleveur est susceptible de remplir :

  • Déterminer les cultures et les variétés végétales à cultiver dans chaque champ.
  • Choisir des races et assurer la reproduction des animaux afin d’assurer le renouvellement des troupeaux.
  • Mettre sur le marché et vendre les produits des cultures et du bétail.
  • Embaucher, former et superviser des employés pour semer, cultiver et récolter les cultures et élever le bétail.
  • Entretenir, réparer et utiliser de la machinerie lourde et de l’équipement de ferme et d’autre matériel.
  • Transporter les cultures et le bétail.
  • Fournir en eau, alimenter et dans certains cas traire les animaux et les garder en santé.
  • Inspecter les milieux de culture afin d’assurer les conditions de croissance optimales.
  • Participer à des réunions et à des recherches sur de nouvelles méthodes de production relatives aux cultures et au bétail.

Milieu de Travail


Les agriculteurs et éleveurs travaillent dans divers endroits, dont les suivants :

Sur le terrain :

  • prendre soin du bétail, y compris le nourrir, nettoyer les enclos et les cages et traiter les maladies et les blessures
  • utiliser l’équipement et la machinerie, par exemple les semoirs, les pulvérisateurs, les faucheuses-conditionneuses, les presses à fourrage, les andaineuses et les moissonneuses-batteuses
  • inspecter et analyser les cultures et les sols
  • entretenir et réparer l’équipement

Au bureau :

  • accomplir des tâches administratives et analyser les rapports de production et les résultats des ventes
  • communiquer par téléphone et à l’occasion de réunions avec des collègues, des fournisseurs et des acheteurs
  • chercher du nouvel équipement et de nouvelles technologies

Où Travailler


Il existe un certain nombre d’endroits où les agriculteur et éleveurs peuvent trouver un emploi. Parmi eux, on compte les suivants :

  • exploitations et coopératives agricoles
  • sociétés de recherche et de développement en matière d’agriculture et de transformation des aliments
  • sociétés de produits agricoles, de produits chimiques ou d’engrais

Études et Compétences


Si vous êtes actuellement à l’école secondaire et que vous envisagez une carrière en tant que agriculteur et éleveur, vous devez avoir d’excellents résultats dans les domaines suivants ou une prédilection pour ces derniers :

  • Biologie
  • Chimie
  • Mathématiques
  • Économie

Si vous êtes étudiant au niveau postsecondaire et que vous envisagez une carrière en tant que agriculteur et éleveur, les programmes suivants conviennent particulièrement à la carrière à laquelle vous vous destinez :

  • Agriculture
  • Agronomie
  • Science des sols
  • Horticulture
  • Biologie
  • Botanique

L’accréditation des agriculteurs et éleveurs n’est pas obligatoire.

modèles de Rôle


Pirmin Kummer

La toute première fois que Pirmin Kummer a entendu parler de Timber River (Nouveau-Brunswick), c’était dans une revue agricole allemande dans laquelle une publicité annonçait une petite ferme à vendre. À l’époque, Pirmin avait 30 ans. Il était titulaire d’une maîtrise en agronomie et travaillait comme directeur d’une ferme dans son Allemagne natale. « J’ai toujours aimé travailler auprès des animaux, manier les équipements de la ferme et me salir les mains. J’ai été élevé sur une ferme et j’ai toujours su que je voulais devenir un fermier. » Voyant là une occasion unique de devenir propriétaire de sa propre ferme, Pirmin a quitté son emploi, puis toute sa famille s’est déracinée vers cette petite municipalité néo-brunswickoise.

Aujourd’hui, Pirmin possède et gère en partie Timber River Eco Farms, une ferme de 700 acres où l’on cultive essentiellement la pomme de terre, l’orge, l’avoine et le foin. Pirmin consacre la majeure partie de son temps à planter les semences, à les asperger de fertilisants et à les cultiver. Il recourt à de nombreuses techniques dites naturelles, dont la gestion naturelle des animaux nuisibles, ce qui implique une utilisation minimale de pesticides. « Nous tentons du mieux que nous le pouvons de rendre nos récoltes les plus écologiques possible. »Parallèlement à son travail dans les champs, Pirmin voit à la réparation de tous les équipements de la ferme. De plus, lui et son équipe lavent les pommes de terre, les classent, les emballent et les livrent eux-mêmes aux distributeurs. Dans les faits, Pirmin ne passe qu’une infime partie de son temps dans son bureau. « J’ai toujours aimé la diversité des tâches associées au travail sur la ferme. »

L’un des aspects les plus valorisants de son travail est celui de pouvoir regarder pousser ses cultures et de les voir atteindre leur plein potentiel. « J’aime me balader en voiture le soir et regarder mes cultures, surtout la veille des récoltes. Je vois ainsi le fruit de mes efforts et je me sens fier. »

En plus du dur labeur, Pirmin doit affronter d’autres obstacles. « Il y a quelques années, on a découvert une curieuse maladie du nom de « galle verruqueuse » dans un champ de l’Île-du-Prince-Édouard. On a été en mesure de la repérer, mais elle a eu pour effet de faire dégringoler les cours de la pomme de terre. » Peu importent les efforts qu’il investit, Pirmin est conscient que les maladies et les conditions météorologiques exceptionnelles ne sont pas de son ressort. « L’agriculture est devenue un vrai coup de dés », admet-il, et il est tout aussi conscient des risques que ce mode de vie comporte. « Vous êtes cinglé si vous voulez faire de l’agriculture votre gagne-pain. » Mais il persiste. « Je ressens un fort attachement envers la terre. J’essaie d’être un excellent intendant de la terre et de l’environnement. »