--------------------

Architecte en Développement Durable

Les architectes en développement durable supervisent la conception et la construction d'édifices en se concentrant sur le rôle que jouera la structure dans l'environnement. Par exemple, ces architectes's?efforcent d'utiliser uniquement des matériaux de construction qui n'iront pas encombrer les lieux d'enfouissement et veillent à ce que tous les systèmes et équipements de l'édifice aient des taux de rendement énergétique élevés. Le principal objectif d'un architecte en développement durable est de créer des édifices attrayants, abordables et confortables qui ne nuisent pas à l'environnement, que ce soit pendant leur construction ou leur durée utile.

Entry-Level Salary:
$45,000
Senior-Level Salary:
$80,000

En Bref

Imaginez-vous au milieu d'un groupe de spectateurs admirant la magnificence du nouvel hôtel de ville. Vous êtes architecte en développement durable et cette construction classique est votre dernière création. Il y a deux ans, les membres du conseil municipal vous ont abordé à propos de la conception d'un édifice en remplacement de l'ancien hôtel de ville devenu trop petit. Le conseil vous a demandé de concevoir non seulement un espace plus grand, mais également un milieu respectueux de l'environnement démontrant l'engagement de la ville en matière de conservation et de protection. Après de nombreuses modifications aux plans, un grand nombre de réunions avec les ingénieurs de structure et les constructeurs et des mois de construction, l'édifice est maintenant terminé. De conception innovatrice, le nouvel hôtel de ville est un modèle de construction durable.

Ce nouvel édifice représentait certainement un projet de taille pour un architecte en développement durable qui devait tenir compte d'un certain nombre d'objectifs différents au moment de sa conception. Pour commencer, le conseil avait besoin de plus d'espace, mais ne voulait pas de mégastructure imposante qui dominerait le paysage; l'une de vos priorités consistait donc à concevoir un édifice qui mettait en valeur l'environnement avoisinant tout en répondant aux besoins d'espace du conseil. Vous deviez ensuite vous pencher sur l'efficience des ressources : vous avez essayé de n'utiliser que des matériaux produits localement afin de réduire le transport en camion et la pollution qui y est associée. Vous avez également choisi des matériaux durables qui ne devront pas être remplacés souvent et évité d'utiliser des ressources non renouvelables. Vous avez de plus cherché à améliorer le rendement énergétique et à offrir un air salubre à l'intérieur. Votre nouvel édifice fait principalement appel à la ventilation naturelle et est doté d'immenses fenêtres pour tirer profit de la lumière du jour. Vous y avez incorporé l'énergie solaire, des toilettes favorisant l'économie d'eau et le système de climatisation le plus éconergétique sur le marché. Vous avez tiré parti de toutes les possibilités offertes pour conserver l'énergie et l'eau et réduire les émissions et avez obtenu des résultats spectaculaires.

Fonctions


Les fonctions types varient beaucoup d’un emploi à l’autre, mais la liste qui suit donne un exemple des fonctions qu’un architecte en développement durable est susceptible de remplir :

  • Passer en revue les règlements pertinents adoptés par les autorités ayant compétence sur un site ou un projet particulier.
  • Analyser l’information fournie par les clients responsables du projet concernant les conditions du sol, le relief du terrain et les conditions météorologiques locales.
  • Consulter les clients afin de déterminer les exigences fonctionnelles et spatiales d’une construction, ainsi que le budget du projet.
  • Former et diriger une équipe de projet, coordonner notamment l’apport des membres œuvrant dans différentes disciplines afin d’obtenir un plan de projet complet.
  • Préparer les renseignements concernant la conception, le cahier des charges, les matériaux, les couleurs, le matériel, les coûts estimatifs et le design de la construction.
  • Préparer des plans de projet à l’échelle.
  • Préparer les documents contractuels pour les entrepreneurs en bâtiments.
  • Préparer les modes d’emploi et les manuels d?entretien, les études et les rapports.
  • Effectuer des inspections périodiques de chantier au cours de la construction pour vérifier la conformité aux plans architecturaux.
  • Effectuer des recherches sur les nouvelles technologies du bâtiment.

Milieu de Travail


Les architectes en développement durable travaillent dans divers endroits, dont les suivants :

Au bureau :

  • accomplir des tâches administratives, administrer des contrats et préparer des rapports
  • élaborer des plans et des détails de construction et coordonner les travaux des autres disciplines
  • communiquer par téléphone et lors de réunions avec les clients, les parties intéressées, les services gouvernementaux, les collègues, les experts-conseils et les fournisseurs
  • effectuer des recherches sur les nouvelles technologies et les nouveaux progrès dans le domaine du bâtiment

Sur le terrain :

  • voyager et effectuer des inspections de chantier pour vérifier la conformité générale avec les documents relatifs à la construction
  • faire des présentations aux parties intéressées, aux clients, aux entrepreneurs et au grand public
  • répondre aux demandes des clients

Où Travailler


Il existe un certain nombre d’endroits où les architectes en développement durable peuvent trouver un emploi. Parmi eux, on compte les suivants :

  • cabinets d’architectes
  • collèges et universités
  • sociétés privées d’experts-conseils
  • mise au point de produits et vente

Études et Compétences


Si vous êtes actuellement à l’école secondaire et que vous envisagez une carrière en tant que architecte en développement durable, vous devez avoir d’excellents résultats dans les domaines suivants ou une prédilection pour ces derniers :

  • Biologie
  • Mathématiques
  • Physique
  • Anglais/Français
  • Arts
  • Sciences humaines

Dans la majorité des cas, la qualification minimale requise afin de travailler en tant que architecte en développement durable est un diplôme universitaire de cycle supérieur (maîtrise ou doctorat).

Si vous êtes étudiant au niveau postsecondaire et que vous envisagez une carrière en tant que architecte en développement durable, les programmes suivants conviennent particulièrement à la carrière à laquelle vous vous destinez :

  • Architecture
  • Conception de l’environnement
  • Planification environnementale
  • Développement durable
  • Génie mécanique
  • Génie environnemental

En plus des programmes ci-dessus, la plupart des architectes en développement durable poursuivent des études supérieures en architecture et en aménagement du cadre de vie.

Pour travailler en tant qu’architecte, les praticiens doivent être membres de l’association provinciale pertinente. La plupart des architectes en développement durable sont également des professionnels accrédités LEED (Leadership in Energy and Environmental Design).

modèles de Rôle


Wanda Dalla Costa

L’une des plus grandes difficultés de ma vie a probablement été le choix d’une carrière. Quand j’étais à l’école secondaire, il n’y avait personne qui pouvait me servir de modèle pour ce qui est d’une carrière qui m’aurait intéressée. Le nombre de métiers possibles m’étourdissait. Il y avait tant de choix. Je n’avais aucune idée de ce que je ferais après mes études secondaires.

Je me suis inscrite tout de suite à l’université, j’ai obtenu un diplôme du premier cycle en sociologie et études autochtones, et ensuite j’ai fait un an de droit, après quoi j’ai décidé que le droit n’était pas pour moi. J’ai décidé de faire ce dont j’avais rêvé, c’est-à-dire de voyager autour du monde, sac au dos. Au cours d’une période de six ans, je me suis rendue dans 26 pays différents, dont beaucoup avaient des populations autochtones. J’ai commencé à me rendre compte que ces endroits avaient tous leur propre forme d’architecture, et que celle-ci était généralement influencée par les cultures autochtones. Je me suis demandé à quoi ressemblerait l’architecture canadienne si elle avait été marquée par l’empreinte de la culture et du savoir autochtones. Cette question m’a amenée à envisager l’architecture comme carrière.

Quand j’étais enfant, mon père faisait beaucoup de bricolage dans la maison. J’écoutais ce qu’il me disait et enfonçais des clous quand je le pouvais. Je n’avais vraiment pas peur de construire des choses. Je passais aussi du temps à dessiner et à fabriquer des capteurs de rêves, ce qui prouve que je m’intéressais à l’art et à la conception. Ceci montrait également que l’architecture me plairait. J’ai donc constitué un portfolio de mes œuvres d’art et d’artisanat et j’ai fait une demande d’inscription à un programme de deuxième cycle. À l’université, j’ai vraiment compris que j’étais à l’avant-garde quand j’ai constaté que j’étais l’une des rares femmes autochtones à être inscrite en architecture. Il n’y avait que trois femmes diplômées dans ma promotion et il n’y avait aucun autre étudiant autochtone.

Cette situation aurait pu être intimidante, mais elle s’est révélée à mon avantage. Le gouvernement fédéral est venu me chercher deux mois après la fin de mes études. Les gouvernements et les industries veulent embaucher des Autochtones qui ont fait des études et ont des connaissances en sciences et en technologie. De plus, n’importe quel cabinet d’architectes serait ravi d’engager un ou une architecte autochtone parce qu’ainsi, il y aurait quelqu’un qui connaît la culture et les traditions des Premières nations.

Je suis depuis peu accréditée dans le cadre du programme LEEDMD (Leadership in Energy and Environmental Design), ce qui veut dire que je suis spécialisée dans les bâtiments à conception durable ou bâtiments verts. C’est une désignation accordée par le United States Green Building Council. Je participe à un certain nombre de présentations publiques et de salons des carrières. Je me suis fixé comme but d’encourager les étudiants autochtones à poursuivre leurs études et à envisager une carrière dans l’architecture.

Notre cabinet reçoit de nombreux prix chaque année pour son travail innovateur dans le secteur de la durabilité et de la conception. Il va bientôt y avoir une exposition dans une galerie, à l’occasion de la Semaine nationale de sensibilisation aux cultures autochtones, et mon travail y sera exposé. Mon travail me donne beaucoup de satisfaction.