--------------------

Auditeur Environnemental

Une vérification environnementale est une analyse détaillée des produits et des procédés d'une organisation visant à en évaluer le rendement d'un point de vue environnemental. Il existe deux principaux types de vérification : la vérification de la conformité détermine si une entreprise respecte les directives internes ou externes et les lois en matière d'environnement, alors que la vérification de l'efficacité administrative détermine si une entreprise répond aux critères concernant les systèmes de gestion. Même si les auditeurs environnementaux participent à une diversité de projets, ils se sont tous engagés à veiller à la conservation et à la protection de l'environnement.

Entry-Level Salary:
n/a
Senior-Level Salary:
n/a

En Bref

Imaginez-vous debout sur le bord d'un grand bassin d'eaux usées industrielles, examinant attentivement un technicien de laboratoire qui met à l'eau une bouteille pour prélever un échantillon ponctuel de l'eau du bassin. Vous êtes auditeur environnemental et êtes en train d'effectuer une vérification de conformité d'une grande usine de fabrication. Le respect de la réglementation sur l'environnement fait partie des exigences auxquelles doit se soumettre l'usine pour obtenir un permis d'exploitation; cette dernière doit donc subir périodiquement une vérification environnementale effectuée par une équipe de vérificateurs qui se rendent sur place pour évaluer les activités et s'assurer que l'usine se conforme à toutes les lois et à tous les règlements qui s'appliquent. C'est exactement ce que votre équipe et vous êtes en train de faire cette semaine : vous vous êtes rendus sur le site de l'usine pour examiner les procédés et observer les travailleurs afin de déterminer si l'usine respecte la réglementation environnementale pertinente.

En tant que chef auditeur en environnement de cette équipe, il vous incombe de coordonner les différents volets de la vérification pour vous assurer que les résultats seront exhaustifs et exacts. Lorsque vous arrivez sur le site, vous demandez aux membres de l'équipe de se charger de domaines particuliers, par exemple une personne examine les émissions atmosphériques, alors qu'une autre se concentre sur l'entreposage et la manipulation des produits chimiques. Vous vous êtes attribué le rôle d'évaluer la gestion des déchets de l'usine. Vous commencez par les protocoles d'échantillonnage, en vérifiant la mise à jour et le respect des méthodes d'exploitation normalisées de collecte et de traitement des échantillons. Pour ce faire, vous interrogez les membres du personnel et observez leurs activités afin de vous assurer qu'ils ont suivi une formation adéquate et qu'ils suivent les procédures. Vous examinez également les dossiers concernant les déchets, en comparant les résultats des tests de laboratoire aux critères établis afin de vous assurer que les taux de contaminants se trouvent sous le seuil permis. Vous examinez ensuite le processus d'évacuation des déchets de l'usine, en vous assurant par exemple qu'ils sont entreposés dans des contenants ou des installations adéquates ou, si les effluents sont épurés, qu'ils sont évacués dans un environnement adéquat à des concentrations permises. Une fois que tous les membres de l'équipe ont terminé leurs évaluations, vous vous rassemblez pour comparer les données aux normes et aux critères en vigueur afin de déterminer si l'usine respecte la réglementation environnementale pertinente. Pour terminer, vous préparerez un rapport de vérification qui sera présenté à la direction de l'usine à des fins de discussion.

Fonctions


Les fonctions types varient beaucoup d’un emploi à l’autre, mais la liste qui suit donne un exemple des fonctions qu’un auditeur environnemental est susceptible de remplir :

  • Planifier des projets ainsi que des méthodes et des procédures de vérification.
  • Effectuer des visites sur place afin d’évaluer les installations et les méthodes opérationnelles.
  • Effectuer des entrevues et organiser des rencontres.
  • Évaluer la conformité avec la réglementation et les directives environnementales.
  • Effectuer des recherches sur la réglementation environnementale et passer en revue les publications afin d’obtenir des renseignements supplémentaires applicables aux vérifications environnementales.
  • Analyser la documentation et les données de vérification et préparer un rapport sur les conclusions de la vérification.
  • Présenter les conclusions de la vérification aux clients.
  • Participer à l’élaboration de recommandations visant à régler les problèmes de non-conformité ou à améliorer le rendement sur le plan environnemental.
  • Participer à l’élaboration d’un plan d’action visant à mettre en œuvre les changements recommandés en fonction des conclusions de la vérification.

Milieu de Travail


Les auditeurs environnemental travaillent dans divers endroits, dont les suivants :

Au bureau :

  • accomplir des tâches administratives, analyser les données et préparer des rapports de vérification
  • communiquer par téléphone et lors de réunions avec les clients, les parties intéressées et les services gouvernementaux. Présenter aux clients les conclusions des vérifications et les recommandations
  • passer en revue la documentation, les politiques, les procédures et les rapports;
  • effectuer des recherches sur les règlements et les renseignements relatifs aux vérifications
  • consulter d’autres auditeurs et professionnels

Sur le terrain :

  • visiter et inspecter les sites et effectuer des entrevues
  • prendre des mesures et enregistrer les données et les observations
  • compiler les résultats de la vérification et les éléments probants
  • présenter les conclusions de la vérification aux clients et aux parties intéressées

En laboratoire :

  • vérifier les instruments et préparer le matériel de vérification

Où Travailler


Il existe un certain nombre d’endroits où les auditeurs environnemental peuvent trouver un emploi. Parmi eux, on compte les suivants :

  • sociétés de consultation en environnement
  • services gouvernementaux fédéraux, provinciaux, territoriaux et municipaux
  • sociétés industrielles
  • organismes sans but lucratif
  • banques

Études et Compétences


Si vous êtes actuellement à l’école secondaire et que vous envisagez une carrière en tant que auditeur environnemental, vous devez avoir d’excellents résultats dans les domaines suivants ou une prédilection pour ces derniers :

  • Mathématiques
  • Biologie
  • Chimie
  • Anglais/Français

Dans la majorité des cas, la qualification minimale requise afin de travailler en tant que auditeur environnemental est un diplôme universitaire de premier cycle.

Si vous êtes étudiant au niveau postsecondaire et que vous envisagez une carrière en tant que auditeur environnemental, les programmes suivants conviennent particulièrement à la carrière à laquelle vous vous destinez :

  • Sciences environnementales
  • Gestion de l’environnement
  • Gestion des ressources naturelles
  • Génie environnemental
  • Évaluation environnementale

Il est important pour les vérificateurs environnementaux d’obtenir d’un tiers la validation de leurs aptitudes par l’intermédiaire de l’agrément. Les titres de spécialistes en environnement suivants sont importants pour les vérificateurs :

  • SE(VEA) – Spécialiste en environnement, vérificateur environnemental agréé
  • SE(VSGE) – Spécialiste en environnement, vérificateur des systèmes de gestion environnementale

Si vous voulez en apprendre davantage sur ces titres de spécialistes, cliquez ici.

modèles de Rôle


Sue Keane

Je travaille dans le domaine de l’environnement depuis 26 ans. J’ai passé les 17 premières années de ma carrière à Environnement Canada, où j’ai appris à bien connaître les règlements environnementaux. Encore étudiante lorsque j’ai commencé à Environnement Canada, j’étais alors surtout intéressée par les programmes portant sur la pollution de l’eau. Actuellement, en ma qualité d’associée d’un cabinet de consultation, je me concentre principalement sur les évaluations et les audits environnementaux. Les sociétés qui doivent se plier à certaines normes environnementales ont besoin de faire évaluer leurs installations par un auditeur agréé afin de s’assurer qu’elles respectent la réglementation. Quiconque souhaite se lancer dans une telle carrière doit donc obtenir le titre d’auditeur environnemental agréé et devenir membre de l’Association canadienne de vérification environnementale.

Mon expérience est à la fois diverse et globale. J’ai supervisé et dirigé l’élaboration ainsi que l’exécution de nombreux programmes scientifiques ou techniques liés à la gestion de déchets dangereux, à l’évaluation et à la restauration de lieux contaminés, de même qu’à l’application des règlements en vigueur en présence d’écarts notés au préalable. Pour bien s’acquitter de ses tâches, une personne se doit d’être souple et de constamment évoluer de manière à demeurer à l’affût des tendances. Puisqu’il ne s’agit nullement d’un travail statique, c’est justement ma capacité de mettre à profit mes compétences et mes connaissances dans des situations variées qui m’a permis d’acquérir une vaste expérience.

Il faut absolument faire preuve d’autodidactisme pour demeurer au courant de ce qui se passe sur le plan professionnel. C’est ainsi que je glane des renseignements pertinents en assistant à des congrès, en lisant des revues spécialisées et en effectuant des recherches sur Internet. Le fait d’être professeur auxiliaire à une université de la région m’oblige à toujours me tenir à la fine pointe au niveau de l’enseignement en environnement. L’information dont j’ai autrement besoin afin de pouvoir bien m’acquitter de mes fonctions est obtenue par interaction avec mes collègues et je tire aussi d’importantes leçons de mon travail.

Au cours des prochaines années au Canada, on accordera toujours plus d’importance aux ressources aquifères, à la planification des interventions en cas d’urgence environnementale et au respect volontaire des normes sur l’environnement. Dans de telles conditions, il est clair que les possibilités d’avancement seront belles dans ce secteur, en particulier pour ceux qui pourront faire preuve de souplesse quant à leur lieu de travail. Il est possible de se trouver un poste dans le secteur privé, au gouvernement ou dans le monde de l’enseignement.

Au départ, un des problèmes dans cette profession est l’agrément comme auditeur environnemental. Ce qui rend la chose difficile est qu’il faut acquérir une certaine expérience pour y parvenir, expérience qui, souvent, ne peut être acquise que si la personne est agréée. Il existe cependant plusieurs façons de contourner ce problème. Le jumelage avec des travailleurs plus expérimentés, le bénévolat et le travail à titre d’adjoint pour une société qui mène des audits environnementaux en sont. Si vous souhaitez véritablement vous faire agréer comme auditeur environnemental, vous y parviendrez.

Au-delà du travail d’audit en tant que tel, j’évalue le degré de contamination de certains lieux et travaille à leur restauration. Autre aspect intéressant : il m’arrive de voyager à l’étranger, comme en Afrique ou en Inde. En général, ma semaine de travail compte au moins 45 heures et mes tâches habituelles regroupent la rédaction de rapports, la préparation de présentations informatisées, l’administration du bureau, la révision d’articles techniques et le perfectionnement professionnel. La connaissance du matériel et des directives de sécurité est obligatoire lorsque je me retrouve en présence de marchandises dangereuses. Il faut aussi d’excellentes compétences interpersonnelles et être en mesure d’interpréter des données techniques. Les communications sont également de la plus haute importance lorsque vient le temps d’interagir avec des clients, des représentants des autorités de réglementation, des hydrogéologues, des chimistes et des économistes.

Il existe une forte demande, au Canada, pour des services d’audit environnemental. L’incidence la plus positive que j’ai eu, jusqu’à maintenant, sur l’environnement fut de contribuer à l’élaboration d’un programme de formation de cinq jours permettant aux participants de faire l’acquisition des compétences requises afin d’effectuer un bon audit environnemental, à l’interne, pour leur société. Il n’est pas rare que le matériel présenté dans le cadre de tels programmes soit plutôt aride et qu’il suscite peu d’intérêt chez les participants. Nous sommes par conséquent fiers que notre programme permette, dans un contexte agréable, positif et efficace, de présenter l’information requise afin de pourvoir cerner l’incidence, sur l’environnement, des activités d’une entreprise.