--------------------

Biologiste de conservation

À titre de biologiste de la conservation, vous cherchez des façons de protéger et de restaurer la biodiversité, et en particulier à comprendre et à minimiser les incidences de l'être humain sur le monde naturel. Vous mettez l'accent sur la planification et l'utilisation de pratiques de gestion durable pour empêcher la disparition des espèces et remédier aux dommages subis par les écosystèmes. Vous participez à un certain nombre de projets visant à gérer les menaces qui pèsent sur les espèces et l'habitat, à déterminer quelles sont les espèces en péril et à les protéger, à repérer les zones sensibles devant être protégées, et à rétablir des populations menacées par le truchement de programmes de reproduction. Vous participez aussi à la formation de partenariats entre des organismes gouvernementaux, des groupes de conservation, des universités et des propriétaires de terres privées.

Entry-Level Salary:
$38,000
Senior-Level Salary:
$67,000

En Bref

Imaginez-vous accroupis sur le bord d'une petite rivière en train d'observer une meute de loups qui se déplace lentement sur l'autre rive. Vous êtes un biologiste de conservation et vous avez passé ces derniers jours à étudier et à recueillir des données sur cette bande de loups en particulier. La meute de la rivière, comme l'a surnommée votre équipe de recherche, est en train de perdre un habitat précieux et sa population diminue rapidement. Vous et votre équipe de chercheurs êtes ici pour déterminer les moyens à prendre pour protéger cet habitat et sauver la meute.

En tant que biologiste de conservation, vous devez considérer différentes variables afin de déterminer ce dont ils ont besoin pour survivre. Vous recueillez d'abord des données sur les cycles biologiques de ces loups, notamment sur leur durée de vie moyenne, leur taux de reproduction et de mortalité et le nombre moyen de petits dans une portée. Vous étudiez également leurs besoins en matière de nourriture et d'habitat et vous évaluez la disponibilité à cet égard et l'incidence de celle-ci sur l'aire de répartition de la meute. Vous étudierez aussi d'autres animaux sauvages de la région, particulièrement les prédateurs et les proies des loups. Par exemple, comme la meute de la rivière chasse principalement des chevreuils, vous vous intéressez à ceux de la région, notamment en ce qui concerne leur nombre et leur taux de reproduction. Ensuite, vous examinerez la population humaine et son incidence sur la faune, particulièrement en ce qui a trait à la perte d'habitat. Vous consulterez aussi les études qui ont été faites sur des meutes d'autres régions pour recueillir de l'information sur les différentes stratégies qui ont été mises en œuvre pour protéger les populations et évaluer leur succès. En tant que biologiste de conservation, vous tiendrez compte de tous ces facteurs afin de déterminer la meilleure manière de protéger la meute de la rivière et de préserver son habitat.

Fonctions


Les fonctions types varient beaucoup d’un emploi à l’autre, mais la liste qui suit donne un exemple des fonctions qu’un biologiste de conservation est susceptible de remplir :

  • Planifier et effectuer des études environnementales afin de définir les problèmes et de cerner les enjeux.
  • Planifier des moyens de restaurer les écosystèmes endommagés.
  • Mener des études à long terme sur les populations.
  • Concevoir et mener des études sur le terrain ou en laboratoire et faire de la recherche sur l’environnement et sur les interrelations entre les espèces vivantes.
  • Étudier et évaluer des stratégies qui permettent d’exploiter les terres sans détériorer les habitats fauniques.
  • Analyser et présenter les résultats des recherches et rédiger des rapports et des articles scientifiques.
  • Prodiguer des conseils techniques aux décideurs et aux responsables de l’élaboration des politiques.
  • Entretenir des rapports avec des représentants du gouvernement, des groupes voués à la conservation et des propriétaires de terrains privés.
  • Assurer la mise à jour des données écologiques comme élément essentiel à la gestion des écosystèmes.
  • Trouver les fonds nécessaires pour mener des recherches et des projets de conservation.

Milieu de Travail


Les biologistes de conservation travaillent dans divers endroits, dont les suivants :

Au bureau :

  • analyser et gérer des données et examiner des rapports
  • communiquer par téléphone et lors de réunions avec les clients, les parties intéressées, les services gouvernementaux, les collègues et les experts sur le terrain
  • effectuer des recherches sur les nouvelles études et les nouvelles techniques portant sur la conservation
  • compiler des données et rédiger des rapports et des articles scientifiques

Sur le terrain :

  • étudier des populations d’animaux sauvages et des écosystèmes
  • consigner des données et des observations

En laboratoire :

  • traiter et préparer des échantillons et des spécimens

Où Travailler


Il existe un certain nombre d’endroits où les biologistes de conservation peuvent trouver un emploi. Parmi eux, on compte les suivants :

  • services gouvernementaux fédéraux, provinciaux, territoriaux et des Premières Nations
  • collèges, universités et instituts de recherche
  • sociétés de consultation en génie et en environnement
  • centres et offices de protection de la nature
  • organismes sans but lucratif et organismes non gouvernementaux

Études et Compétences


Si vous êtes actuellement à l’école secondaire et que vous envisagez une carrière en tant que biologiste de conservation, vous devez avoir d’excellents résultats dans les domaines suivants ou une prédilection pour ces derniers :

  • Biologie
  • Mathématiques
  • Anglais/Français
  • Chimie
  • Informatique

Dans la majorité des cas, la qualification minimale requise afin de travailler en tant que biologiste de conservation est un diplôme universitaire de premier cycle; cependant, la plupart des postes se trouvent dans le domaine de la recherche et nécessitent des études supérieures.

Si vous êtes étudiant au niveau postsecondaire et que vous envisagez une carrière en tant que biologiste de conservation, les programmes suivants conviennent particulièrement à la carrière à laquelle vous vous destinez :

  • Biologie, conservation
  • Biologie, faune
  • Écologie
  • Zoologie
  • Gestion des ressources naturelles
  • Sciences environnementales
  • Géologie
  • Géographie
  • Remise en état de l’habitat

L’accréditation des biologistes de conservation n’est pas obligatoire, mais de nombreux praticiens choisissent de faire partie d’une association professionnelle comme leur association provinciale de biologistes professionnels.

modèles de Rôle


Henry Lickers

Quand le biologiste Henry Lickers a été embauché par la réserve Akwesasne, « les problèmes étaient nombreux – contamination en suspension dans l’air causée par des fonderies, poissons contaminés dans le Saint-Laurent, problèmes de qualité, de niveau et de débit de l’eau. La réserve avait besoin d’un biologiste pour examiner ces problèmes et les données provenant des gouvernements. »

Les problèmes ne sont pas tous réglés, mais Henry n’est plus seul. Il supervise huit personnes. « Nous venons de commencer l’échantillonnage d’été, c’est-à-dire l’inventaire des canards et des tortues-alligators ainsi que les travaux de surveillance pour mieux comprendre l’environnement. »

Henry a toujours eu des aptitudes pour la statistique, habileté de plus en plus utile dans son travail. « Pour travailler dans ce domaine, comme disait mon grand-père, il faut observer la danse poétique des chiffres, les étudier comme s’ils étaient animés. »

« Les Autochtones ont la musique du tambour dans l’âme. Lorsque la danse des chiffres s’unit au son du tambour, le processus devient suffisamment éloquent pour répondre à n’importe quelle question. »

« De nos jours, mon travail consiste à présenter la danse des chiffres aux gens, mais aussi de leur faire entendre l’esprit du tambour. On nous félicite pour nos études scientifiques à la fine pointe de la science et pour nos importantes études sur la santé. C’est le son du tambour qui nous donne la force de continuer. »