--------------------

Naturaliste

Les naturalistes sont des experts en sciences naturelles. Ils étudient non seulement les espèces vivantes comme les plantes et la faune, mais aussi les espèces non vivantes comme les minéraux et les fossiles. Les naturalistes utilisent souvent leurs connaissances pour instruire d'autres personnes, comme les visiteurs des parcs, par le biais de randonnées pédestres dans la nature et de centres d'interprétation. Ils peuvent également travailler pour des organismes environnementaux au sein desquels ils planifient des événements spéciaux ou rédigent des bulletins d'information ou des documents qui serviront à des émissions télévisées ou radiodiffusées. Bien que leurs possibilités d'emplois soient variées, tous les naturalistes partagent un but commun, celui de diffuser leurs connaissances sur l'environnement afin de préserver notre patrimoine naturel.

Entry-Level Salary:
$30,000
Senior-Level Salary:
$40,000

En Bref

Imaginez que vous êtes assis devant un groupe de scouts aux yeux béats d'admiration. Ils écoutent attentivement votre récit parlant d'un loup esseulé qui vivait dans le parc provincial de la Gaspésie. L'histoire véhicule une leçon importante sur le respect de l'environnement et la préservation des habitats naturels. En tant que naturaliste, c'est une histoire que vous avez racontée souvent à divers auditoires. L'histoire du loup esseulé est votre préférée et vous savez que c'est le moyen parfait de faire connaître le parc à ces jeunes garçons.

À titre de naturaliste affecté au parc provincial de la Gaspésie, votre travail n'est jamais routinier. Ce groupe de scouts est ici ce matin pour visiter le parc et vous êtes leur guide. Après avoir terminé votre récit, vous emmenez les garçons au pavillon des visiteurs où les attendent des dizaines de montages interactifs que vous avez créés pour instruire les visiteurs sur l'écosystème du parc. Chacune des présentations véhicule une leçon différente sur l'environnement et les types de flore et de faune que l'on peut retrouver dans le parc, de même que sur l'histoire du parc proprement dit. À la fin de la visite guidée, les scouts et vous sortez pour commencer votre randonnée pédestre. En vous fondant sur vos connaissances en sciences naturelles, vous avez conçu une brochure et tracé un parcours spécialement destiné aux jeunes visiteurs. Sur ce parcours se trouvent tous les cent mètres des poteaux indicateurs qui offrent des données environnementales sur le parc et soulignent les points d'intérêt, notamment l'arbre gigantesque au pied duquel le loup esseulé a rencontré sa compagne. Après la randonnée, les scouts terminent leur visite par un bricolage sur la nature que vous avez conçu pour leur donner l'occasion de mettre en application leurs nouvelles connaissances sur l'environnement. Puis, après avoir salué ce groupe, vous vous préparez pour votre prochaine présentation, à l'intention cette fois d'un groupe d'ornithologues amateurs. Le diaporama et la présentation que vous avez conçus leur donnent une bonne idée des espèces d'oiseaux qu'ils pourront voir dans le parc, avant que vous les emmeniez à l'extérieur pour la randonnée pédestre. Grâce à votre créativité et à une connaissance approfondie de l'environnement, vous faites en sorte que les visites au parc provincial de la Gaspésie soient éducatives et amusantes et le fait de pouvoir travailler avec des auditoires tout aussi variés les uns que les autres est la partie de votre travail qui vous plaît le plus.

Fonctions


Les fonctions types varient beaucoup d’un emploi à l’autre, mais la liste qui suit donne un exemple des fonctions qu’un naturaliste est susceptible de remplir :

  • Servir de guide au cours de promenades et d’excursions dans la nature avec les visiteurs des parcs fédéraux, provinciaux et municipaux et de propriétés privées.
  • Servir de guide pour des excursions prolongées, que ce soit par exemple des randonnées à pied, à bicyclette, en canot, en kayak ou en raquettes.
  • Former les nouveaux interprètes et naturalistes.
  • Planifier et organiser les activités du personnel, des travailleurs saisonniers et des bénévoles;
  • Rédiger des documents à distribuer, des bulletins et des brochures éducatifs.
  • Effectuer des enquêtes sur les parcs et les réserves fauniques pour en déterminer les conditions environnementales.
  • Concevoir et construire des montages éducatifs sur l’histoire et la nature à l’intention des visiteurs et des centres d’interprétation.
  • Maintenir l’ordre en réprimandant poliment les visiteurs lorsqu’ils commettent des infractions comme cueillir des fleurs sauvages ou nourrir les animaux.
  • Organiser et participer à des collectes de fonds pour financer des projets environnementaux.

Milieu de Travail


Les naturalistes travaillent dans divers endroits, dont les suivants :

Sur le terrain :

  • servir de guide pour des promenades dans la nature et effectuer des démonstrations
  • visiter des écoles, des groupes de personnes âgées et des groupes communautaires pour instruire d’autres personnes
  • prendre des photos et réaliser des séquences vidéo à des fins de création de montages ou de présentations
  • travailler avec des guides ou servir de guide pour d’autres personnes au cours d’expéditions dans la nature

Au bureau :

  • élaborer et construire des montages
  • rédiger des documents et des brochures éducatifs et préparer des communiqués de presse
  • faire de la recherche sur les plantes et la faune
  • communiquer par téléphone et lors de réunions avec les clients, les parties intéressées, les services gouvernementaux, les collègues et les experts sur le terrain

Où Travailler


Il existe un certain nombre d’endroits où les naturalistes peuvent trouver un emploi. Parmi eux, on compte les suivants :

  • services gouvernementaux fédéraux, provinciaux, territoriaux et municipaux, y compris les parcs
  • organismes environnementaux sans but lucratif et non gouvernementaux
  • organismes à vocation culturelle et de mise en valeur du patrimoine
  • écotourisme et tourisme d’aventure, centres de villégiature et sociétés récréatives
  • écoles de plein air et camps d’été

Études et Compétences


Si vous êtes actuellement à l’école secondaire et que vous envisagez une carrière en tant que naturaliste, vous devez avoir d’excellents résultats dans les domaines suivants ou une prédilection pour ces derniers :

  • Biologie
  • Anglais/Français
  • Sciences humaines
  • Éducation physique/enseignement en plein air

Dans la majorité des cas, la qualification minimale requise afin de travailler en tant que naturaliste est un diplôme technique.

Si vous êtes étudiant au niveau postsecondaire et que vous envisagez une carrière en tant que naturaliste, les programmes suivants conviennent particulièrement à la carrière à laquelle vous vous destinez :

  • Biologie
  • Éducation
  • Écotourisme
  • Histoire
  • Loisirs de plein air
  • Récréation forestière et parcs
  • Sciences de la nature

Les naturalistes peuvent avoir des antécédents variés, outre ceux susmentionnés, notamment être titulaires de diplômes d’études postsecondaires en communications et en marketing.

L’accréditation des naturalistes n’est pas obligatoire.

modèles de Rôle


Cal Martin

Cal Martin s’est découvert une vocation de naturaliste grâce à un « professeur inspirant » de son école secondaire qui lui a conseillé de faire du bénévolat au centre d’interprétation de la nature de sa région. Cal s’y est inscrit et s’est retrouvé à diriger des randonnées pédestres et à travailler au camp de jour sur l’environnement. « Je suis tombé amoureux du travail qui consiste à sensibiliser la population à l’environnement naturel. » Cal a tant aimé ce travail qu’il a passé les trois étés suivants au centre d’interprétation. « Je ressentais une passion pour ce travail. Il y avait une voix intérieure qui me disait que c’était précisément le type de travail que je voulais faire. »

Aujourd’hui titulaire d’un baccalauréat en sciences, Cal travaille à temps plein comme naturaliste pour le Service des parcs de la Ville de Vancouver. Son travail exige qu’il comprenne les ressources culturelles et naturelles des parcs dans leurs moindres détails et puis qu’il transmette ce savoir de façon cohérente. « Lorsque vous amenez des personnes faire une randonnée guidée, elles s’attendent à ce que vous ayez des connaissances approfondies sur l’histoire du parc, sa géologie, sa botanique et sa zoologie. »

En raison des nombreuses exigences de son emploi, Cal passe la moitié de son temps à effectuer des recherches sur différents sujets, à consulter d’autres naturalistes et à élaborer des programmes et du matériel éducatif. « J’aime le fait de pouvoir approfondir mes connaissances d’un nouveau sujet. » Cal consacre l’autre moitié de son temps à diriger des randonnées guidées ou des expéditions en canot durant lesquelles il aborde différents sujets tels que l’ethnobotanique, les espèces intertidales et les colonies de chauves-souris menacées. Il aime le contact avec le public puisqu’il peut en profiter pour sortir de son sac à surprises différents articles, dont des crânes et des plumes, qui servent à mieux transmettre une idée. « Lorsque je suis à l’extérieur, je ne me contente pas d’enseigner au public; je partage avec lui des expériences et des histoires. Tout à coup, je vois une étincelle s’allumer dans les yeux des participants. Je sais alors que mes propos ont eu un impact. »

L’un des principaux inconvénients de l’emploi est son caractère saisonnier. Il est difficile de trouver un emploi à temps plein et, pour cette raison, la profession est rarement considérée comme une vraie profession. « La profession de naturaliste est souvent perçue comme un emploi d’été plutôt que comme une profession à long terme. »

En dépit de ces inconvénients, Cal aime son travail. Il lui procure le parfait équilibre entre le travail à l’extérieur et l’interaction avec le public. « Il est très valorisant de pouvoir travailler à l’extérieur et de sensibiliser la population à l’environnement qui les entoure. »