--------------------

Spécialiste de l’enseignment en environnement

Les spécialistes de l'enseignement en environnement sont des enseignants, des coordonnateurs, des animateurs, des communicateurs, des mentors et des dirigeants communautaires. Ils travaillent dans une gamme d'endroits et avec divers auditoires, certains enseignants dans des écoles et des établissements postsecondaires, d'autres à des adultes par le biais d'ateliers et de conférences, et d'autres encore travaillant dans des endroits comme des zoos et des parcs. Les spécialistes de l'enseignement en environnement instruisent les autres sur les questions de conservation, de préservation et de viabilité et jouent un rôle important pour sensibiliser davantage les gens à l'environnement.

Entry-Level Salary:
$38,000
Senior-Level Salary:
$47,000

En Bref

Imaginez-vous en train de patauger jusqu'aux genoux dans des mares d'eau et de boue brune et épaisse. Derrière vous se trouvent cinq élèves du primaire, chacun portant un bocal en verre et une petite loupe identique à celle que vous avez dans les mains. Vous êtes spécialiste de l'enseignement en environnement et vous servez aujourd'hui de guide à un groupe de jeunes de sept et huit ans que vous emmenez dans un gros marécage, à la recherche d'insectes. Ces élèves étudient les insectes depuis quatre mois dans leur cours de sciences et sont ici pour les scruter de près.

En tant que spécialiste de l'enseignement en environnement, vous participez régulièrement à des excursions comme celles-ci et vous éprouvez du plaisir à l'idée de pouvoir procurer aux jeunes une expérience sur le terrain qui viendra compléter ce qu'ils ont appris en classe. Vous avez commencé cette matinée en expliquant au groupe ce qu'était un marécage, quel était son rôle et pourquoi il était important. Vous lui expliquez que les marécages agissent comme des filtres naturels qui aident à retirer de l'eau les contaminants et les produits chimiques nocifs. Vous avez ensuite divisé les élèves en petits groupes, que vous emmenez un par un dans le marécage. En plus du bocal en verre et de la loupe, chaque enfant a reçu une paire de bottes en caoutchouc et un chapeau de type safari avant de commencer l'exploration. Vous décrivez aux élèves le genre d'insectes qui vivent dans l'eau et la boue et leur expliquez ce qu'ils apportent à l'écosystème. Vous montrez au groupe comment recueillir un peu d'eau dans le bocal et utiliser la loupe pour y observer les créatures vivantes. Dans votre propre bocal, vous tentez de recueillir une corise et montrez votre prise à votre jeune auditoire. Vous lui expliquez comment les corises se déplacent à la surface de l'eau, puis relâchez votre spécimen pour que les enfants puissent le voir nager. Après encore quelques minutes d'exploration, vous ramenez ce groupe à une table où du matériel à dessin a été disposé et lui demandez de faire un diagramme de ce qu'il a vu, pendant que vous repartez en exploration avec un autre groupe. En tant que spécialiste de l'enseignement en environnement, vous savez que ces élèves retourneront chez eux aujourd'hui avec de meilleures connaissances et une plus grande appréciation des insectes et des marécages.

Fonctions


Les fonctions types varient beaucoup d’un emploi à l’autre, mais la liste qui suit donne un exemple des fonctions qu’un spécialiste de l’enseignement en environnement est susceptible de remplir :

  • Inciter les jeunes, les enseignants et le public à se sensibiliser à l’environnement.
  • Donner des leçons sur l’environnement tant en classe que sur le terrain.
  • Coordonner la formation des enseignants et du public en matière d’environnement.
  • Créer des ressources axées sur un programme d’études et assurer le soutien d’autres éducateurs.
  • Rédiger des documents de référence sur papier, en ligne et sur supports multimédias.
  • Donner des séminaires et des présentations aux entreprises et au personnel technique portant sur une gamme de sujets environnementaux comme les changements climatiques, la protection des bassins versants ou le recyclage et le compostage.
  • Établir des partenariats et des réseaux et favoriser les discussions entre les intervenants de divers groupes d’intérêts pour prendre des décisions viables en matière de gestion.
  • Élaborer et mettre en œuvre des plans et des programmes de communication.
  • Gérer des budgets et préparer des demandes de subventions.

Milieu de Travail


Les psychologues environnementalistes travaillent dans divers endroits, dont les suivants :

Au bureau :

  • accomplir des tâches administratives et analyser les données à des fins de rapports
  • effectuer des études documentaires et d’autres recherches
  • communiquer par téléphone et lors de réunions avec les clients, les parties intéressées, les services gouvernementaux, les collègues et le public

Sur le terrain :

  • faire des présentations aux parties intéressées, aux clients et au grand public
  • faire de la recherche et visiter des sites
  • assister à des conférences et à des réunions

En laboratoire :

  • effectuer des expériences et consigner les observations

Où Travailler


Il existe un certain nombre d’endroits où les spécialistes de l’enseignement en environnement peuvent trouver un emploi. Parmi eux, on compte les suivants :

  • conseils scolaires pour travailler dans les écoles publiques et privées
  • établissements comme les zoos, les aquariums, les réserves fauniques et les parcs
  • gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux et administrations municipales
  • organismes sans but lucratif, organismes non gouvernementaux et organismes internationaux

Études et Compétences


Si vous êtes actuellement à l’école secondaire et que vous envisagez une carrière en tant que spécialiste de l’enseignement en environnement, vous devez avoir d’excellents résultats dans les domaines suivants ou une prédilection pour ces derniers :

  • Biologie
  • Chimie
  • Anglais/Français
  • Sciences humaines
  • Arts
  • Éducation physique/enseignement en plein air

Dans la majorité des cas, la qualification minimale requise afin de travailler en tant que spécialiste de l’enseignement en environnement est un diplôme universitaire de premier cycle.

Si vous êtes étudiant au niveau postsecondaire et que vous envisagez une carrière en tant que spécialiste de l’enseignement en environnement, les programmes suivants conviennent particulièrement à la carrière à laquelle vous vous destinez :

  • Éducation
  • Étude du milieu
  • Sciences environnementales
  • Sciences de la nature

Les antécédents des spécialistes de l’enseignement en environnement peuvent être variés, mais une compétence indispensable réside en leur capacité de comprendre les méthodes d’apprentissage de chacun.

L’obtention d’une accréditation n’est pas obligatoire afin de travailler en tant que spécialiste de l’enseignement en environnement, à moins de vouloir travailler dans des écoles.  En effet, pour pouvoir enseigner à des élèves des niveaux primaire, intermédiaire et secondaire, il faut obtenir un brevet d’enseignement.  Les enseignants peuvent obtenir leur brevet auprès de leur association provinciale, dont les exigences d’accréditation peuvent varier d’une province à l’autre.

modèles de Rôle


Johanna Martin

« Le souci de l’environnement a presque toujours fait partie de ma vie », se souvient Johanna Martin, une éducatrice environnementale qui a grandi sur une ferme ovine. Elle n’a cependant découvert sa vocation qu’après avoir assisté à une rencontre d’information sur les sciences environnementales organisée par une université ontarienne.

Tout près de 10 ans plus tard, cette femme originaire du sud de l’Ontario travaille à Whitehorse comme responsable de l’éducation environnementale pour une compagnie de recyclage. À un moment donné, on peut la trouver en train de rédiger des propositions relatives à l’achat de nouveaux équipements, d’enseigner à des directeurs d’entreprises la façon d’élaborer leur propre programme de recyclage ou de faire visiter le site d’enfouissement local. Cette diversité des tâches constitue l’un des points positifs de son travail. « J’ai l’occasion de travailler avec des gens et de me promener dans la collectivité et j’ai le sentiment de faire quelque chose, d’être utile. »

Johanna aime également le fait que son emploi lui procure beaucoup d’autonomie. Elle peut donc planifier l’éventail des activités de l’année jusqu’à l’élaboration de projets éducatifs qu’elle juge qui en valent la peine. « Je peux investir mes énergies dans ces projets et, au bout du compte, c’est ce qui fait que mes projets sont encore meilleurs. »

L’un des inconvénients de l’emploi de Johanna est la quantité astronomique de travail qu’elle doit prendre en charge, mais elle avoue que son enthousiasme pour le sujet y est pour quelque chose. « Je veux trop en faire… Je veux m’engager à fond, contribuer le plus possible à cette cause. » Pour l’heure, elle tente de rationaliser ses efforts en se concentrant sur l’élaboration de « programmes efficaces » pouvant favoriser un changement de comportement. « Jusqu’à ce jour, les intervenants de l’industrie ont beaucoup collaboré, notamment à la dissémination de l’information bien que l’information ne suffisse pas à changer les comportements ». L’objectif de Johanna n’est pas de dire aux gens ce qu’ils doivent faire, mais de les inciter à changer leurs comportements par eux-mêmes.