--------------------

Technicien en Agriculture

En tant que technicien en agriculture, vous aidez les scientifiques et les agriculteurs à améliorer la gestion des fermes horticoles et d’élevage. Vous offrez de l’expertise technique et appuyez les éleveurs et les producteurs agricoles à divers titres. Vous pouvez, par exemple, travailler directement à la production avec des agriculteurs et des éleveurs, ou encore, avec d’autres professionnels de l’agriculture, mettre des pesticides et des fertilisants à l’essai ou effectuer des recherches sur de nouvelles variétés culturales, les maladies des plantes et des animaux ou de nouvelles méthodes de production. Les techniciens agricoles collaborent étroitement avec les producteurs et les chercheurs afin de soutenir la productivité et la durabilité de l’industrie agricole canadienne.

Entry-Level Salary:
$32,000
Senior-Level Salary:
$68,000

En Bref

Imaginez-vous au milieu d'un grand champ de tomates un jour vif de printemps, d'innombrables rangées de plants verts s'étendant sur des dizaines de mètres dans tous les sens. Vous êtes technicien en agriculture dans ce district et vous devez examiner les cultures pour y déceler la présence d'ennemis des plantes. Chaque printemps et chaque été, votre travail consiste principalement à examiner des champs tels que celui-ci afin de déterminer quels types de mauvaises herbes et d'insectes sont présents dans chaque champ. Ainsi, votre équipe et vous pouvez conseiller exactement à l'agriculteur le type de pesticide qu'il convient d'utiliser dans ses champs, ainsi que la dose appropriée. Non seulement vous permettez aux agriculteurs de réaliser des économies, mais vous contribuez aussi à l'adoption de pratiques agricoles durables. En vous assurant que seuls les pesticides nécessaires sont utilisés à des doses appropriées, vous favorisez l'élimination de l'emploi excessif de ces produits et réduisez les risques de contamination du sol et de l'eau et la croissance d'espèces résistantes.

Comptant parmi les techniciens en agriculture du district, vous connaissez parfaitement les différentes cultures réalisées dans la région et savez comment orienter vos recherches pour déceler la présence éventuelle d'ennemis des plantes. Vous êtes conscients que les conditions de ce printemps ont été propices à la prolifération des tétranyques et vous avez trouvé des indices de la présence de ces minuscules créatures dans trois autres champs de tomates que vous avez visités cette semaine. Vous commencez votre inspection en recherchant des signes de présence de tétranyques avec votre loupe, en notant attentivement ce que vous observez. Outre les tétranyques, vous recherchez également d'autres parasites courants tels que les vers et les pucerons, ainsi que les diverses mauvaises herbes susceptibles de pousser dans le champ. Vous ne vérifierez pas chaque plant de tomates du champ aujourd'hui, mais plutôt un échantillon de plants choisis au hasard à divers endroits du champ. Vous recueillerez des données sur l'ensemble des différentes espèces de mauvaises herbes et d'insectes que vous détecterez et vous transmettrez ces renseignements à l'agronome du district. Vous aborderez ensuite les conclusions avec ce dernier et préparerez de concert avec lui une liste de recommandations à l'intention de l'agriculteur, l'informant de l'insecticide à utiliser afin d'éliminer les tétranyques et de l'herbicide qui permettra de limiter la croissance des mauvaises herbes.

Fonctions


Les fonctions types varient beaucoup d’un emploi à l’autre, mais la liste qui suit donne un exemple des fonctions qu’un technicien en agriculture est susceptible de remplir :

  • Inspecter les installations de production et la santé des cultures et collaborer avec les agronomes, les agrologues et les spécialistes en agriculture afin de faire des recommandations aux producteurs.
  • Concevoir et gérer des expériences sur des parcelles de terre afin de comparer les variétés de cultures et d’analyser les effets de divers traitements sur la croissance et le rendement.
  • Interpréter des photographies aériennes et préparer des cartes présentant les types de sols et de végétation.
  • Réaliser des analyses chimiques du sol et des plantes et des cultures de micro-organismes et de pathogènes potentiels à des fins d’étude.
  • Participer à la culture et à la sélection de nouvelles variétés de plantes.
  • Participer à la planification et à la mise en oeuvre de mesures de restauration des sols.
  • Utiliser et entretenir divers matériels et instruments électroniques et mécaniques et des laboratoires d’étude et de recherche.
  • Mener des expériences, enregistrer et analyser les données et présenter les conclusions.
  • Participer à la rédaction de résumés et de rapports et présenter les résultats des recherches.

Milieu de Travail


Les technicians en agriculture travaillent dans divers endroits, dont les suivants :

Au bureau :

  • accomplir des tâches administratives et saisir et analyser des données en vue de la préparation de rapports
  • communiquer par téléphone et lors de réunions avec les clients, les services gouvernementaux, les collègues et les experts sur le terrain
  • réaliser des recherches sur les nouvelles technologies et les nouveaux progrès en matière d’agriculture

Sur le terrain :

  • inspecter et analyser les cultures et les sols et résoudre les problèmes avec les producteurs
  • entretenir des parcelles d’expérimentation et de démonstration et enregistrer les données
  • utiliser des machines et du matériel électronique

En laboratoire :

  • traiter les échantillons et les spécimens recueillis sur le terrain

Où Travailler


Il existe un certain nombre d’endroits où les techniciens en agriculture peuvent trouver un emploi. Parmi eux, on compte les suivants :

  • exploitations et coopératives agricoles
  • sociétés de recherche et de développement en
  • matière d’agriculture et de transformation des aliments
  • sociétés de produits agricoles, de produits chimiques ou d’engrais
  • services gouvernementaux fédéraux, provinciaux, territoriaux ou municipaux
  • sociétés de consultation en agriculture, en biologie et en génie
  • organismes d’inspection alimentaire

Études et Compétences


Si vous êtes actuellement à l’école secondaire et que vous envisagez une carrière en tant que technicien ou technologue en agriculture, vous devez avoir d’excellents résultats dans les domaines suivants ou une prédilection pour ces derniers :

  • Biologie
  • Chimie
  • Mathématiques
  • Calcul
  • Géographie
  • Informatique

Dans la majorité des cas, la qualification minimale requise afin de travailler en tant que technicien ou technologue en agriculture est un diplôme technique. Si vous êtes étudiant au niveau postsecondaire et que vous envisagez une carrière en tant que technicien ou technologue en agriculture, les programmes suivants conviennent particulièrement à la carrière à laquelle vous vous destinez :

  • Agriculture
  • Agronomie
  • Science des sols
  • Horticulture
  • Biologie
  • Botanique

Dans la plupart des provinces, il n’est pas nécessaire d’être accrédité afin de travailler en tant que technicien ou technologue en agriculture, bien que certains spécialistes puissent choisir de devenir des techniciens ou technologues agréés ou de présenter une demande de statut professionnel. Les exigences d’accréditation varient selon les provinces.

modèles de Rôle


Patrick Ménard

Pour Patrick Ménard, « l’élément humain » est l’aspect le plus intéressant de son travail. « Nous établissons une relation avec nos clients, les agriculteurs. J’aime aussi pouvoir travailler en plein air, surtout l’été. »

« Mon travail change d’une saison à l’autre. L’été, c’est à l’extérieur la plupart du temps, par exemple pour vérifier l’état des champs et voir à la conservation des ressources et à la prévention de l’érosion. L’hiver, nous consultons les agriculteurs pour leur fournir des plans de production sur place, ce qui exige de trois jours à une semaine pour chaque client. »

« Nous travaillons à l’ordinateur, à l’aide de photos aériennes, pour déterminer la superficie des terres, les contours des champs, leur emplacement exact, etc. »

L’accent est mis sur le changement à long terme. « Nous recourons aux essais et à la formation pour modifier les pratiques agricoles lentement et graduellement. Nous évaluons les champs pour déterminer l’érosion causée par la pente ou l’angle et nous suggérons de nouveaux moyens de travailler la terre. » Pour l’entretien du sol, Patrick recommande d’employer les techniques d’aération appropriées, de laisser les résidus sur place et de varier les techniques d’ensemencement.

Patrick a été formé en suivant un programme d’études de trois ans dans un cégep et des cours dans un collège d’agriculture au Québec.