3 bonnes carrières en développement durable qui commencent à plus de 50 000 $ par année


Par : Angie Knowles, ECO Canada

Pour les chercheurs d’emploi qui envisagent une carrière en environnement, les sources de motivation sont déjà assez alléchantes.

La demande pour de nombreux emplois verts est très forte et la croissance prévue est importante. Dans le sous-secteur du développement durable uniquement, 84 % des sociétés d’experts-conseils prévoient engager du personnel dans les 3 à 5 prochaines années, alors que 46 % d’autres employeurs en développement durable prévoient aussi recruter.

La plupart des professionnels en environnement trouvent également que leur travail est motivant et intéressant. Par rapport à 64 % de la main-d’œuvre canadienne générale, 78 % des travailleurs environnementaux sont entièrement engagés dans leur travail.

Cela signifie que ces professionnels croient que leur contribution est appréciée, qu’ils sont prêts à aller au-delà des exigences de leur emploi et qu’ils recommanderaient volontiers leur employeur à d’autres personnes.

Toutes ces diverses raisons soulignent la nature viable et enrichissante du travail environnemental, mais… qu’en est-il pour un étudiant avec des prêts et bourses à prendre en compte? Ou pour un travailleur en transition avec une famille à charge?

Bien qu’il soit excellent de trouver une carrière intéressante et à long terme, c’est encore mieux de savoir que vous pouvez bien gagner votre vie en faisant le travail que vous aimez.

C’est pourquoi nous avons basé une partie de nos recherches pour notre tout nouveau rapport : Carrières en développement durable : les tendances actuelles des emplois et la croissance future, sur les salaires typiques dans le secteur canadien du développement durable, qui est en pleine expansion.

Si vous êtes à la recherche d’une bonne carrière qui paye bien (qui ne l’est pas?), examinez quelques-unes des principales carrières en développement durable présentées ci-dessous!

Chercheur en développement durable

Ce qu’ils font

En tant que maîtres à penser et innovateurs, les chercheurs en développement durable mènent des études concernant les indicateurs et les meilleures pratiques afin d’atteindre un objectif triple : les gens, la planète et le profit.

Lors d’une journée typique, un chercheur en développement durable peut mener des enquêtes et des entrevues, rédiger des rapports résumant de récentes découvertes et offrir des recommandations d’expert à des clients.

Pour notre tout dernier rapport : Carrières en développement durable : les tendances actuelles des emplois et la croissance future, nous avons compté environ 2 442 chercheurs en développement durable au Canada, ce qui représente 4,8 % de la main-d’œuvre en environnement.

Ce qu’ils gagnent

En moyenne, les chercheurs en développement durable ont des salaires de départ d’environ 53 000 $ par année. Avec de l’expérience, les chercheurs en développement durable peuvent gagner jusqu’à 61 000 $ par année environ.

Où travaillent-ils?

Les chercheurs en développement durable travaillent pour des instituts de recherche, des groupes de réflexion, des organismes non gouvernementaux ou caritatifs, des établissements d’enseignement postsecondaire et des sociétés privées d’experts-conseils. Un nombre important de chercheurs en développement durable travaille également pour le gouvernement fédéral, provincial, territorial ou municipal.

Cela vous ressemble-t-il?

Vous aimerez une carrière de chercheur en développement durable si votre idée d’une bonne journée de travail inclut :

• assister à des conférences afin de connaître les toutes dernières recherches et innovations, ainsi que les enjeux récents en matière de développement durable;

• lire des rapports rédigés par d’autres experts dans le domaine sur les technologies, les pratiques et les politiques en matière de développement durable;

• concevoir des protocoles et des procédures de recherche pour des études à venir;

• diriger des entrevues, des enquêtes, des discussions de groupe et des tables rondes avec des participants aux recherches.

Par quoi commencer

Les chercheurs en développement durable doivent disposer d’une expertise de haut niveau dans le domaine dans lequel ils travaillent. De ce fait, ils disposent généralement d’un diplôme d’études supérieures.

Si une carrière de ce type vous intéresse, envisagez de suivre des cours liés aux études environnementales, à la gestion et la conservation des ressources naturelles, à la politique publique, à l’économie, au génie, à la biologie, à la chimie ou au droit.

Responsable du développement durable

Ce qu’ils font

Les responsables du développement durable jouent un rôle vital dans leurs organisations. Ces professionnels sont généralement des directeurs ou des gestionnaires de niveau supérieur qui guident la stratégie en développement durable de l’entreprise en la communiquant et en la coordonnant avec la haute direction, les intervenants externes, les clients et le personnel subalterne.

De ce fait, la mission des responsables du développement durable est de concevoir, de mettre en œuvre et d’évaluer les programmes de développement durable de leur employeur.

La demande pour des responsables du développement durable est très forte, et près de 6 450 professionnels occupent actuellement ce rôle au Canada.

Ce qu’ils gagnent

Alors que des responsables du développement durable avec peu d’expérience peuvent obtenir un salaire de départ d’environ 54 000 $ par année, ceux qui ont plus d’expérience gagnent généralement 63 000 $ par année, en moyenne.

Où travaillent-ils?

La plupart des responsables du développement durable trouvent un emploi à différents niveaux du gouvernement, dans les grandes entreprises qui disposent d’une politique essentielle en matière de développement durable, dans les entreprises de services publics et dans les entreprises d’extraction des ressources naturelles (y compris le pétrole et le gaz naturel, les mines et la foresterie).

En outre, de nombreux responsables du développement durable travaillent également dans des établissements d’enseignement postsecondaire et des organisations de professionnels ou de défense de l’environnement.

Cela vous ressemble-t-il?

Dans une journée de travail typique, un responsable du développement durable peut :

• agir comme consultant en développement durable interne dans l’entreprise afin d’informer ses collègues des tendances, des programmes et des enjeux en matière de développement durable;

• concevoir des plans opérationnels, à petite comme à grande échelle, qui intègrent des pratiques de développement durable;

• gérer les projets en développement durable de l’entreprise, comme le recyclage, les économies d’énergie ou la réduction de l’utilisation d’eau;

• consulter les clients, les parties prenantes et la haute direction afin de s’assurer que leurs idées sont reflétées dans la politique en développement durable de l’organisation.

Par quoi commencer

Si tout cela ressemble à votre carrière idéale, envisagez d’obtenir un baccalauréat en affaires ou en administration publique (particulièrement en gestion des entreprises durables ou écologiques), en politique environnementale, en droit ou en urbanisme.

La plupart du temps, les responsables du développement durable grandissent dans leurs fonctions en acquérant une bonne expérience en gestion; ce n’est pas le type d’emploi pour lequel une simple expertise en la matière suffira.

Comme les responsables du développement durable ont besoin de compétences exceptionnelles en leadership et en gestion du personnel, il est rentable de suivre des cours de perfectionnement professionnel en gestion organisationnelle, en gestion des ressources humaines, en implication des parties prenantes et en art oratoire.

Consultant en développement durable

Ce qu’ils font

Les consultants en développement durable offrent des conseils d’expert aux clients sur la façon dont ils peuvent atteindre leurs objectifs commerciaux en utilisant une approche environnementalement, socialement et économiquement durable.

Généralement, ces conseils prennent la forme de stratégies visant à réduire l’empreinte de carbone de l’entreprise, à concevoir des produits respectueux de l’environnement, ou à se conformer aux normes de construction écologique LEED (Leadership in Energy and Environmental Design).

Ce qu’ils gagnent

55 700 $ par année, alors qu’un spécialiste expérimenté peut gagner plus de 68 900 $ par année.

Où travaillent-ils?

Les sociétés d’experts-conseils de niche sont le domaine de la plupart des consultants en développement durable. Généralement, ces spécialistes travaillent pour des entreprises de développement de logiciels, des sociétés d’experts-conseils pour les énergies renouvelables et les combustibles fossiles, des sociétés d’experts-conseils en agriculture, des sociétés de services en génie et des entreprises de conception et de construction d’immeubles LEED ou écologiques. Certains consultants en développement durable travaillent également comme consultants indépendants.

Cela vous ressemble-t-il?

Les consultants en développement durable qui ont réussi ont le don de combiner un service à la clientèle solide avec une expertise considérable. Cette carrière est une excellente option si vous envisagez :

• analyser les opérations d’un nouveau client afin de déterminer des solutions commerciales durables appropriées;

• concevoir des programmes et des systèmes afin d’aider les clients à atténuer leurs risques environnementaux;

• conseiller les clients sur les meilleures façons de mesurer leur consommation d’énergie et de calculer leurs émissions de GES (gaz à effet de serre);

• réseauter de façon active avec des clients potentiels et des collègues consultants dans le secteur de l’environnement.

Par quoi commencer

Le poste de consultant en développement durable est une option de carrière particulièrement attirante pour les professionnels plus jeunes (près de 60 % des consultants en développement durable ont moins de 35 ans).

S’il s’agit de l’emploi que vous souhaitez avoir, vous devez posséder des compétences en mathématiques, en génie, en biologie, en sciences environnementales, en études environnementales ou en comptabilité.

La plupart des consultants expérimentés en développement durable (41 %) détiennent un diplôme en sciences de la vie ou en sciences physiques, alors que 32 % détiennent un diplôme en génie.

Souhaitez-vous en savoir davantage sur les principales conclusions de nos recherches sur les carrières en développement durable? Consultez l’exemplaire gratuit de notre rapport : Carrières en développement durable, ci-dessous!

(en anglais seulement)


Careers in Sustainability from ECO Canada

Comments

  1. Hello, i’m saloua biyada, i’m frome morocco, i have 23 years old and i have master degree of biotechnologie microbinne, I sit in a leachate treatment project of public control discharge, I worked in the field of waste water , and I have a lot of information on this field,

  2. Bonjour, Je suis Ligiere Pyram , j’habite à Repentigny, j’ai baccalauréat en Sociologie et un certificat en coopération Internationale,j’ai déjà travaillé dans le secteur Eau potable et assainissement en Haiti pendant 5 ans et j’aimerais présentement faire une carrière en développement durable.
    Comptant sur votre compréhension, je demeure disponible pour tout complément d’information.

  3. bonsoir, très motivé dans mon domaine de l’environnement licencié en hydraulique option protection et préservation des ressources en eau , et un Master en management général de l’institut supérieur de gestion et de planification et je compte faire un satge au sein d’une organisation dans mon domaine et continuer en Maitrise dans mon domaine aller jusqu’au doctorat en afrique par faute de moyen qu’on arrive pas finir nos ambitions et ce ma forte motivation afin de faire des etudes plus approfondie afin de contribuer au devellopement d’une maniere durable

  4. Bonjour, je suis motivé à entreprendre mes études comme spécialiste en environnement, Je compte avec un Bac en Droit(5 ans), et un Dec en Aménagement et Développement Durable (3 ans), avec expérience de plus de 8 ans dans le secteur gouvernementale à mon pays d’origine.. Actuellement j’envie plonger sur le même domaine et faire des études en développement durable de façon plus profonde; donc j’aimerais avoir l’information et la procédure pour me inscrire et débuter le plus vite possible.

  5. Je termine actuellement un certificat en science de l’environnement. J’ai un DEC en architecture et j’oeuvre actuellement depuis plus de 10 ans au gouvernement du Québec (MTMDET) à titre de technicienne en travaux publics. J’ai 20 ans en évaluation immobilière et je suis impliqué dans un comité de développement durable que j’ai crée dans mon milieu de travail. Je suis motivé à travailler un jour en environnement.

    Sincères salutations.

  6. Vous pouvez officier votre expertise environnementale avec la agrément : http://www.eco.ca/agrement/